MotoGP : Allez France (6)

//MotoGP : Allez France (6)

MotoGP : Allez France (6)

Par Phil Inout

Encore une grosse domination Ducati  à Misano,  pour le Grand Prix de Saint Marin. Sous la pluie pendant  les essais ou sur le sec ensuite,  les motos italiennes paraissaient intouchables. Seul Fabio Quartararo a réussi à imposer sa Yamaha d’usine dans les cinq premiers (au prix d’une petite chute en fin de qualifs) . Parti 3e le Niçois a fait une course phénoménale  réussissant à effacer Jack Miller,  puis à remonter sur Bagnaia auteur de la Pole Psition et trés vite détaché (avec un départ peut-être un peu anticipé) . Les trois derniers tours ont été à couper le souffle pour les fans du pilote français,  qui a terminé dans la roue arrière de l’Italien. Deuxième sur le podium Quartararo maintient son avance au championnat et sera très bien placé pour prendre une option définitive sur le titre au Grand Prix des Amériques. Pour le Cannois Johann  Zarco, par contre, les désillusions continuent. Douzième à l’arrivéesa Ducati ne lui permet visiblement plus de disputer le podium depuis plusieurs courses,  alors que les autres marchent comme des missiles (témoin la belle 3e place du rookie Bastianini),. Pourquoi? Mystère…

Une piste de motocross avec du bitume” C’est ainsi que Fabio Quartararo décrit l’état du circuit d’Austin qui accueille ce dimanche le Grand Prix des Amériques. Les séances d’essais ont été plutôt chaotiques. Seuls Marc Marquez et Jack Miller  semblaient à leur aise sur les bosses et les creux du ruban d’asphalte texan. Mais au fil des tours, les pilotes se sont accoutumés à sentir leur machine partir  dans tous les sens et ruer comme pour les désarçonner. Aux qualifs, la surprise est venue de Francesco Bagnaia qui était jusque-là resté dans le paquet et ne semblait pas pouvoir imposer sa Ducati en pole pour la troisième fois consécutive. C’est pourtant ce qu’il fit en un tour stratosphérique. Fabio Quartararo n’en est pas revenu, qui à force de travail sur sa Yamaha pensait avoir signé le meilleur temps. Deuxième, le Niçois avait à ses cotés Marc Marquez sur la ligne de départ. Auteur d’un départ canon, l’Espagnol, véritable gouverneur du Texas (6 victoires en 7 courses), a dominé la course de bout en bout. Quartararo  l’a suivi à distance, tenant en respect Jorge Martin et Francesco Bagnaia qui a eu du mal à trouver le bon rythme,  mais a tout de même fini sur la troisième marche du podium (avec l’aide plus ou moins discrète de ses camarades Ducatistes Miller et Martin) . Sixième aux essais et mal parti, Johann Zarco a un peu trop forcé pour recoller au paquet de tête et a fini dans le gravier. Le calvaire continue pour le Cannois, alors que son compatriote Quartararo pourrait être sacré champion du monde lors de la prochaine course à Misano. 

 

 

By |septembre 17th, 2021|Categories: Événement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

cinq × 5 =