Careless Crime

//Careless Crime

Careless Crime

Par Ph.D

Le pitch

En Iran, quatre individus se préparent à incendier un cinéma lors d’une projection d’un film particulièrement attendu: The Deer. L’histoire de militaires qui ont retrouvé un missile non explosé, symbole d’un passé révolu et d’un présent encore indécis…

Ce qu’on  en pense

En 1978, l’incendie du Cinéma Rex à Abadan, en Iran, a fait 478 morts. A l’époque de la révolution iranienne,  mettre le feu aux cinémas (vus comme des produits de la vie occidentale et américaine) était l’un des moyens utilisés par les manifestants pour perturber l’ordre public. Mais les agents du régime utilisaient aussi cette méthode pour discréditer les tenants de la révolution. On n’a jamais su qui avait mis le feu au Rex,  mais l’ampleur de la catastrophe fit que l’incendie fut considéré par beaucoup comme  l’élément déclencheur de la révolution iranienne. A Partir de cette trame historique, le réalisateur iranien Shahram Mokri (Fish and Cate, Invasion) tisse un récit en plusieurs couches temporelles,  si complexe qu’on s’y perd un peu. Mais la virtuosité de la réalisation (mélant plans séquences et images d’archives) et le talent des acteurs retiennent l’intérêt.

By |novembre 3rd, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatre + sept =