Many Saints of Newark

//Many Saints of Newark

Many Saints of Newark

Par J.V

Le pitch

Avant d’être une légende du crime, Tony Soprano (Michael Gandolfini) a fait ses gammes auprès de son oncle, Dickie Moltisanti (Alessandro Nivola). Dans un contexte explosif de guerre des gangs, cet intraitable parrain a ouvert les portes de la mafia à son neveu…

Ce qu’on  en pense

Souvent considérée comme la  “meilleure série de tous le temps“, Les Sopranos ont tellement marqué leur époque ( 1999 et 2007 ) que même la mort de l’acteur (James Gandolfini)  qui en incarnait le héros névrosé ne saurait empêcher une suite, un prequel ou un remake. Voire les trois. Voici donc déjà le  prequel, dans lequel Michael Gandolfini,  fils de James , reprend le rôle de Tony. Mais pour ménager la suite, celui-ci n’est plus le personnage principal de l’histoire. C’est tonton Dickie, incarné par Alessandro Nivola qui s’y colle. Réalisé par Alan Taylor (Thor : Le Monde des ténèbre,  Terminator : Genisys),  Saints of Newark lorgne sur les films de mafia vintage de Martin Scorsese  et Francis Ford Coppola,  sans hélas en avoir la carrure . Le film  manque de gnaque et la reconstitution d’époque  (les années 1960) fait carton pâte. On espère mieux de la nouvelle série qui se déroulera dans la continuité du film.

By |novembre 3rd, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

2 × un =