Haut et fort

Haut et fort

Par Ph.D

Le pitch

Anas (Ismail Adouab) , ancien rappeur, est engagé dans un centre culturel d’un quartier populaire de Casablanca. Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip hop

Ce qu’on en pense

Habitué de la Croisette où il a présenté  Much Loved  (Quinzaine des réalisateurs 2015)  et Les Chevaux de Dieu (Un Certain Regard 2012), Nabil Ayouch y était de retour cette année, en compérition officielle cette fois , avec ce docu-fiction Maroc’n’rap, qui , malgré ses défauts (problèmes de scénario, amateurisme des acteurs) , aurait pu parler au président du jury, Spike Lee. Haut et fort est, en effet, un film musical et engagé (contre l’intégrisme et pour la cause des femmes), comme en produisait le réalisateur américain au début de sa carrière. S’il n’a, hélas, pas laissé de traces au palmarès, il devrait toucher ceux qui  le verront par la sincérité de son engagement et son excellente BO rap. 

By |février 17th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

cinq × un =