Le Roi cerf

//Le Roi cerf

Le Roi cerf

Par J.V

Le pitch

Van était autrefois un valeureux guerrier du clan des Rameaux solitaires. Défait par l’empire de Zol, il est depuis leur prisonnier et vit en esclave dans une mine de sel. Une nuit, la mine est attaquée par une meute de loups enragés, porteurs d’une mystérieuse peste. Seuls rescapés du massacre, Van et une fillette, Yuna, parviennent à s’enfuir. Zol ne tardant pas à découvrir leurs existences, Il mandate Hohsalle, un prodige de la médecine pour les traquer afin de trouver un remède. Mais Hohsalle et Van, tous deux liés par le fléau qui sévit, vont découvrir une vérité bien plus terrible…

Ce qu’on en pense

Ancien des studio Ghibli, où il avait travaillé comme superviseur des effets visuels sur Le Voyage de Chihiro, Masashi Ando  signe son propre long métrage avec  ce Roi Cerf à l’intrigue touffue,  qui fait curieusement écho à l’actuelle pandémie. Visuellement trés mature , le film brasse beaucoup de thématiques, un peu trop sans doute. Il souffre, en effet, d’un trop plein de dialogues explicatifs et  de  longueurs inhérentes à la complexité de l’histoire. On le déconseille pour cela au plus jeune public.

By |mai 4th, 2022|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

16 + onze =