L’Eté l’éternité

//L’Eté l’éternité

L’Eté l’éternité

Par J.V

Le Pitch

Vivre et aimer du haut de ses 18 ans, plonger dans l’insouciance de l’été, perdre brutalement sa meilleure amie, s’apercevoir que rien ne dure toujours, renaître…

Ce qu’on en pense

Un premier long métrage sensible signé Emilie Aussel, une réalisatrice marseillaise qui cite Naomi Kawase, Kelly Reichardt, Antonioni, Kechiche et Gus Van Sant comme références. Le début du film laisse présager une énième chronique adolescente sous le soleil de Marseille,  mais très vite un drame survient et le ton change du tout au tout. S’ensuit un film profond sur la résilence et la reconstruction, servi par de jeunes acteurs castés sur place et excellemment dirigés. Aux côtés de la révélation Agathe Talrich , on reconnaît tout de même Matthieu Lucci, vu dans L’Atelier de Laurent Cantet et Izir Azougli remarqué  aux côtés de Matt Damon dans Stillwater. A voir. 

By |mai 4th, 2022|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

5 × 1 =