En attendant Bojangles

//En attendant Bojangles

En attendant Bojangles

Par Ph.D

Le pitch

Camille (Virginie Efira) et Georges (Romain Duris) dansent tout le temps sur leur chanson préférée “Mr Bojangles”. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir et les amis. Jusqu’au jour où l’esprit de Camille vacille, contraignant Georges et leur fils Gary à tout faire pour éviter l’inéluctable

Ce qu’on en pense

Découvert avec la comédie Populaire, déjà située dans les années 50, Régis Roinsard  adapte le roman éponyme d’Olivier Bourdeaut, qui raconte, par la voix d’un enfant,  le basculement dans la maladie mentale de sa mère, une belle jeune femme fantasque à laquelle son mari essaie d’épargner coûte que coûte l’enfermement en cédant à toutes ses lubies. Un sujet grave,  traité sur le ton de la comédie par Régis Roinsard qui entraine le plus beau couple de cinéma de ce début d’année (Romain Duris et Virginie Efira) dans une spirale éffrénée de fêtes et de réjouissances destinées à leur faire oublier l’inéluctable. La première partie du film, qui débute à Juan les Pins par la rencontre du couple,  est la plus réussie. La deuxième est plus laborieuse : on peine à croire à l’histoire et l’émotion est rarement au rendez-vous,  malgré les efforts de Romain Duris pour passer du rôle d’amant et de mari désinvolte,  à celui de père responsable.

By |mai 28th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-neuf − treize =