MotoGP 2022: Rounds 8-9

//MotoGP 2022: Rounds 8-9

MotoGP 2022: Rounds 8-9

Par Phil Inout

MC Solaar

Qualifié en 6e position après des séances d’essais compliquées par la pluie, Fabio Quartararo a encore effectué une course splendide sur le circuit de Mugello en Italie. Un tracé qu’il affectionne particulièrement, mais où sa Yamaha d’usine peut difficilement concurrencer les Ducati. Témoins les autres pilotes Yamaha, relégués aux tréfonds du classement. Le pilote Niçois, lui, a réussi à effacer toutes les motos rouges qui le précédaient sur la ligne de départ pour finir par buter dans le pare-choc arrière de Bagnaia, leader incontesté de la course après quelques tours. Quelques boucles de plus et le Niçois volant aurait pu porter l’estocade. Il se contente d’une deuxième place qui lui permet d’accentuer son avance au championnat, notamment sur Aleix Espargaro qui complète le podium du Grand Prix d’Italie. Parti en quatrième position , Johann Zarco, qui étrennait les couleurs du nouveau sponsor de l’écurie Pramac ,  s’est maintenu à ce poste sans trop de difficulté et reste dans la course au titre. Bon week-end donc pour les pilotes azuréens.

Fabio Quartararo confirmé chez Yamaha pour deux ans de plus. Johann Zarco reconduit “à 99%” chez Ducati Pramac.  Troisième et quatrième places aux qualifs, les pilotes azuréens pouvaient espérer beaucoup du Grand Prix de Catalogne, le 5 juin à Barcelone. Le sort leur a sourit,  au delà même des espérances. Auteur d’un excellent départ,  Quartararo prenait la tête dès le premier virage après un intérieur  décisif sur le poleman,  Aleix Espargaro. Juste derrière eux, Bagnaia se faisait faucher par Takagami et perdait toute chance de remonter au championnat.  Fabio s’envolait alors vers une victoire irrésistible. A l’arrivée,  le Niçois avait presque 6 secondes d’avance sur Jorge Martin et Johann Zarco, heureux troisième. En effet, alors qu’Aleix Espargaro filait vers une belle deuxième place sur son Aprilia, le pilote espagnol coupait soudainement son effort. On crut à une panne,  mais non :  Esparagaro  croyait que c’était fini, un tour avant la fin, et commençait à saluer la foule avant de se raviser quelques longues secondes plus tard. Inconsolable,  le pilote Aprilia devait se contenter de la 5e place à l’ arrivée. Sur son lit de douleurs, Marc Marquez, à nouveau réopéré du bras et probablement indisponible jusqu’en fin de saison, a dû se dire que, décidément, ces fichus  Français avaient bien de la chance… Le 19 juin sur le circuit du Sachsenring,  Fabio Quartararo et Johann Zarco auront une nouvelle chance de lui succéder au palmarès du Grand Prix d’Allemagne. 

 

 

 

By |mai 29th, 2022|Categories: Événement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

19 + 4 =