Le Chemin du bonheur

//Le Chemin du bonheur

Le Chemin du bonheur

Par J.V

Le pitch

Enfant, Saül (Simon Abkarian) échappe à la Shoah grâce au kindertransport lui permettant de passer de Vienne à Bruxelles. Quarante ans plus tard, il y est propriétaire d’un restaurant delicatessen dédié au 7ème art où se croisent des personnages aux histoires singulières et joyeuses. Alors qu’il pense avoir surmonté ses traumatismes, il fait la rencontre d’Hannah (Pascale Arbillot) et s’implique dans le projet cinématographique de l’un de ses amis ; deux événements qui le replongent dans son passé d’enfant caché et le confrontent à des souvenirs profondément enfouis…

Ce qu’on  en pense

14 ans après Réfractaire, qui se passait durant la seconde guerre mondiale, Nicolas Steil confirme sa passion pour la période avec ce deuxième (très) long métrage  qui met en scène Simon Abkarian , Pascale Arbillot, Eric Caravaca, Michel Vuillermoz, Héléna Noguerra, Mathilda May et Brigitte Fossey dans un drame historique où s’entremèlent souvenir de la Shoah, love story et passion pour le  cinéma. De belles ambitions, hélas plombées par un scénario en surcharge pondérale, une mise en scène théâtrale et une direction d’acteurs hésitante. Le chemin du bonheur ne se trouve pas au bout de ce mélo alambiqué.

By |juin 15th, 2022|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

un × trois =