Monaco : No Money Kids

//Monaco : No Money Kids

Monaco : No Money Kids

Par la rédaction

Inspirés autant par The Kills, Beck ou Sparkelhorse, que par Junior Kimbrough et Robert Johnson, les No Money Kids sculptent un electro-blues addictif, des morceaux indie-pop lancinants et douloureux traversés par un rock rauque et vibrant, alternant ballades vertigineuses et hymnes garage, à coups de guitares hargneuses et d’arrangements électroniques. Après 3 albums en 4 ans, une multitude de placements dans des films et séries, et un neverending tour de près de 300 concerts mis en pause par une pandémie mondiale, No Money Kids ne se contente pas de bégayer son art. Le duo met une nouvelle fois à l’oeuvre son sens de la mélodie et du rythme contagieux pour un nouveau long-format, homemade, do-ityourself, sans détours ni superflu. Personnages en souffrance, sur la brèche, en instabilité sociale, affective, les Kids font vivre dans leurs textes la marge et les oubliés. Leur nouvel album Factory affole l’aiguille des sismographes et puise son inspiration dans l’univers industriel et ses usines vaporeuses, cathédrales du monde moderne. Brisant les chaînes de production, l’atmosphère sonore et sensorielle prend racine entre le grondement de la tôle et les étincelles du poste à souder, là où cohabitent l’homme et les machines. Il parait que le rock est mort le jour où il a été mis dans un musée, les No Money Kids le ressuscitent à l’électro-choc dans leur Factory, véritable western post-industriel. A découvrir en Thursday Live Session au Grimaldi Forum.

 

By |août 15th, 2022|Categories: Prochainement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

onze + cinq =