MotoGP 2022: Part 3

//MotoGP 2022: Part 3

MotoGP 2022: Part 3

Par Phil Inout

Grand Prix du Japon : Quartararo fait de la résistance. Week-end « nippon, ni mauvais » pour nos pilotes à Motegi où se courrait le premier Grand Prix du Japon post Covid. Mal qualifié sous la pluie (P9),  Fabio Quartararo  a fait une course courageuse,  défendant bec et ongles sa huitième place face au tandem  Francesco Bagnaia  – Ennea Bastianini (Ducati) encore plus mal qualifiés, mais menaçants dans les derniers tours. Tellement menaçants même que Bagnaia a failli emporter son rival français dans sa chute au dernier tour. Grace à ce nouvel abandon de son principal rival, le Niçois reprend quelques précieux points d’avance sur lui et Aleix Espargaro (P16) parti en fond de grille suite à un problème ménanique. Johann Zarco (P11), par contre, continue de rétrograder après avoir pourtant bien failli décrocher la Pole position. A quatre Grand Prix de la fin du championnat il pointe en septième position. Ses départs ratés et son rythme de course insuffisant ne laissent plus beaucoup de chances au Cannois pour le podium final. La course a été menée de bout en bout par un Jack Miller impérial qui a mis un boulevard dans la vue à ses poursuivants Brad Binder (KTM) et Jorge Martin (Ducati Pramac). Le Poleman Marc Marquez (Honda),  quatrième sur un de ses circuits favoris,  continue d’impressionner pour son retour à la compétition.

Grand Prix d’Aragon : Ducati déjà champion.   Le Grand Prix d’Aragon a vu la quatrième victoire d’Enea Bastianini (Ducati),   auteur d’un dépassement d’anthologie dans l’avant dernier tour sur le leader de la course Francesco Bagnaia. Mais c’est surtout l’abandon de Fabio Quartararo qui change la donne. Après des essais et une qualification difficiles (P6) à cause du manque de puissance moteur chronique de sa Yamaha, le Niçois avait fait un bon départ lorsqu’il a percuté la Honda de Marc Marquez et a lourdement chuté dans le premier tour. Parti en 13e position Marquez, dont c’était le grand retour,  est arrivé  dans le groupe de tête comme un chien dans un jeu de quilles  et s’est mis en travers devant Fabio,  qui n’a rien pu faire pour l’éviter. Le pilote espagnol a ensuite fait chuter Nakagami avant d’abandonner à son tour…  Bonjour le retour ! Qualifié en 5e position Johann Zarco termine  8e et continue de dégringoler au classement général,  où Fabio Quartararo est désormais talonné par Bagnaia, Aleix Espargaro (P3 à Aragon) et Enia Bastinanini . Il aura fort à faire d au Grand Prix du Japon pour conserver son avance face aux Ducati qui ont déjà remporté le titre constructeur. 

Grand Prix de San Marin : Y’a bon Bagnaia. Avec 4 victoires consécutives, Francesco Bagnaia (Ducati) s’impose désormais comme le plus sérieux aspirant au titre mondial. A Misano, pour le Grand Prix de San Marin, il a été une nouvelle fois irrésistible. Parti en tête (de la cinquième place !),  il l’a gardée toute la course, épuisant tour à tour à sa poursuite Vinales (Aprilia) et son futur coéquipier Ennea  Bastianini (Ducati), sans  jamais leur laisser la moindre chance de le passer.  Mal qualifié (en 8e position), Fabio Quartararo a tout donné, réussissant même à passer Aleix Espargaro et son Aprilia, mais le Niçois n’ a jamais été en position de se battre pour le podium. Cinquième à l’arrivée, le champion du monde en titre n’a plus désormais qu’un GP d’avance sur son principal rival et il va encore devoir vendre chèrement sa peau lors des prochaines courses. Mais la plus mauvaise opération du jour,  c’est le Cannois  Johann Zarco (Ducati) qui la fait. Qualifié en 6e position mais mal parti (encore !), le Cannois a été pris dans une collision au premier virage et a dû abandonner. La fin de saison s’annonce difficile pour les pilotes azuréens.

Grand Prix d’Autriche : remontée fantastique.  Sur le circuit de Spielberg , les pilotes français ont encore brillé aux essais avant de s’effacer aux qualifs derrière Enia Bastianini le poleman et l’armada Ducati. Parti à la cinquième position, Fabio Quartararo avait beaucoup à perdre mais il a fait une course fantastique , remontant inexorablement toutes les Ducati pour finir sur un dépassement acrobatique de Jack Miller et décrocher la deuxième place , dans les pots d’échappement de Francesco Bagnaia en tête depuis le premier tour. Le Niçois consolide ainsi son avance au championnat,  mais Bagnia continue de grignoter des points et redevient son principal rival pour le titre alors qu’Aleix Espagaro et les Aprilia ont eu beaucoup de mal à rester compétitivfs en Autriche. Mal parti, Johann Zarco finit à la 5e place après une course difficile.

Grand Prix d’Angleterre : Comme on finit la saison, on la recommence. En déroute à Assen avant la coupure les pilotes Français ont encore vécu un week-end de reprise frustrant  à Silverstone pour le Grand Prix d’Angleterre. Malgré de bons essais qui ont permis à Johann Zarco de décrocher la Pole Position et un départ canon de Fabio Quartararo qui s’éjectait de la 4e àla 2e place, les deux azuréens ont vu leur ambitions contrariées :  par une chute au 4e tour pour Zarco alors qu’il menait la course, par  une pénalité et un mauvais choix de pneu pour Fabio. A l’arrivée, le Cannois voyait une fois de plus sa première victoire s’envoler et le Niçois devait se contenter de la huitième place. Le podium était constitué de Bagnaia (Ducati), Vinales (Aprilia) et Miller (Ducati). Quartararo conserve tout de même la tête du championnat avec 20 points d’avance sur Aleix Espargaro (Aprilia) victime d’une lourde chute aux essais et 49 sur Bagnaia.

By |septembre 25th, 2022|Categories: Événement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatorze − 4 =