Rogue Heroes

//Rogue Heroes

Rogue Heroes

Par Phil Inout

Le Pitch

Libye pendant les jours les plus sombres de la Seconde Guerre mondiale. Face à la déroute des alliés devant l’Afrika Korps de Rommel, un lieutenant anglais alcoolique et désabusé,  David Stirling (Connor Swindles) imagine  un plan radical. Il recrute les soldats les plus bagarreurs, les plus téméraires et les plus indisciplinés pour former un commando d’infiltration qui, avec l’avantage de la surprise, pourrait infliger à l’ennemi des dommages plus importants que l’armée régulière. De cette mission suicide naîtra le fameux Special Air Services (SAS), régiment des forces spéciales britanniques…

Ce qu’on en pense

Après avoir mené à terme six saisons de Peaky Blinders, Steven Knight s’est lancé dans un nouveau défi : adapter en série le livre de Ben Macintyre sur la création des fameux SAS, les forces spéciales britanniques,  durant la seconde guerre mondiale. L’étonnante histoire du régiment méritait, en effet, d’être contée. Au point qu’en début de chaque épisode un carton précise que les faits les plus invraissembables rapportés dans la série sont le plus souvent véridiques ! Réalisée à la manière de Guy Ritchie et des meilleures comédies d’action britanniques, Rogue Heroes est une sorte d’Inglourious Basterds british,  avec une galerie de personnages épatants,  interprêtés par la crème des acteurs de série anglais (Dominik West, Connor Swindles, Jack O’Connel, Alfie Allen…) et … Français ! Car on l’ignorait,  mais quelques soldats français,  gaullistes en rupture de régiment, firent aussi partie de la première mission des SAS. Ce qui permet à César Domboy et Virgile Bramly d’intégrer le casting, de même que Sofia Boutella, excellente dans le rôle d’une espionne franco-algérienne. Le premier épisode est un peu bavard, mais à partir du troisième c’est de la bombe ! 

By |décembre 2nd, 2022|Categories: Séries|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

3 × un =