Trois mille ans à t’attendre

//Trois mille ans à t’attendre

Trois mille ans à t’attendre

Par Ph.D

Le Pitch

Professeur émérite, Alithea Binnie (Tilda Swinton), bien que satisfaite par sa vie, porte un regard sceptique sur le monde. Lors d’un voyage en Orient, elle libère un génie (Idris Elba) qui lui propose d’exaucer trois vœux en échange de sa liberté. Mais Alithea est bien trop érudite pour ignorer que, dans les contes, les histoires de vœux se terminent mal. Il plaide alors sa cause en lui racontant différentes histoires qu’il a vécu. Séduite par ses récits, elle finit par formuler un vœu des plus surprenants…

Ce qu’on en pense

Avec ce nouveau film,  présenté hors compétition à Cannes 2022,  George- Mad Max– Miller renoue avec la veine « féérique » qui ne lui avait pas mal réussi au temps de Babe le cochon dans la ville (1998). Soit l’histoire d’une universitaire (Tilda Swinton) qui,  lors d’un séjour en Turquie, libère un bon génie (Idris Elba) du flacon où un sort le retenait depuis des siècles et se voit proposer 3 voeux à exaucer. Mais elle est parfaitement heureuse et ne désire rien. En plus, le génie n’a pas vraiment eu la main heureuse avec ses précédents maîtres. Il lui faut pourtant la décider à demander ses faveurs s’il veut retrouver sa liberté. Elle va le prendre au mot… Un conte des (trois) Mille et une nuits horriblement long et terriblement bavard, dans lequel Idris Elba et Tilda Swinton cabotinent interminablement entre deux séquences d’ effets spéciaux moches et envahissants. Dans le genre, on se demande si on n’a pas préféré Le Prince oublié de Michel Hazanavicius avec Omar Sy ?

By |décembre 24th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

4 × trois =