Inout – inout côte d’azur

Inout – inout côte d’azur

Inout

Vous êtes sur le site d’Inout. Inout magazine numérique et guide de loisirs, Inout devrait vous permettre de ne rien manquer de ce qui se passe d’important en matière de culture et de loisirs entre Menton, Nice, la région toulonnaise et le golfe de Saint-Tropez.

Inout réalisé en partenariat avec le Groupe Nice Matin, par des journalistes professionnels qui connaissent parfaitement la région et partagent vos goûts et vos envies , Inout a pour seule ambition de vous divertir et de vous informer sur les films, les livres, les disques,  les dvd et les jeux qui sortent, les concerts et les expositions, les bonnes  adresses, les nouvelles tables et les boutiques qui se créent.

Comme vous pourrez le constater en le parcourant, Inout est encore en phase beta , ce qui signifie que certaines fonctionnalités comme l’achat, les réservations ou les horaires des cinémas, ne sont pas encore actives. Elles le seront prochainement sur le site Inout. Abonnez-vous à notre page Facebook et à nos fils Twitter, Instagram et Périscope en cliquant sur les icônes situées en bas de la page d’accueil pour être tenus informés des nouveaux développements et recevoir des alertes quotidiennes sur les nouveaux articles mis en ligne, les annonces de spectacles et l’ouverture des réservations pour ceux qui risquent d’être rapidement complets.

Si vous êtes suffisamment nombreux à fréquenter le site Inout et à nous lire régulièrement, nous vous proposerons rapidement une édition pour tablettes et smartphones, avec des contenus et des fonctionnalités enrichis. En attendant, surfez, cliquez, lisez, regardez les vidéos, écoutez la musique, postez et partagez à votre guise, sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone (le site Inout est optimisé pour) et n’hésitez surtout pas à nous faire remonter par mail vos critiques, infos et suggestions.

Que vous soyez résident à l’année ou en visite sur la Côte, ce site Inout est le vôtre.

Antibes : Charlotte Cardin

Spectacles|

Par la rédaction

Le public québécois découvre Charlotte Cardin en 2013, à la télévision, lors d’une émission de chant La Voix. Elle a 19 ans et se classe dans le Top 3. Dans le sillage immédiat de cette prestation, elle est invitée par Garou pour un duo sur son album Au milieu de ma vie. Ses deux premiers EP, Big Boy et Main girl enflamment la toile avec plus de 160 millions de streams. Et en 2020 sort son premier album : Phoenix. Ainsi Charlotte Cardin, guidée par son instinct et sans rien brusquer, a-t-elle franchi une à une les étapes de la carrière d’une chanteuse d’aujourd’hui. Compositrice et interprète, servie par une voix bouleversante, elle n’a jamais trahi son art, totalement sincère dans l’interprétation de ses hymnes personnels sur la vie, l’amour, les difficultés surmontées. À présent, qu’elle a atteint ce plateau de maturité à partir duquel elle aperçoit les sommets,  elle affronte la scène avec la même audace que les divas canadiennes qui l’ont précédée et qu’elle admire. A découvrir en live à Anthea pour son premier concert sur la Côte d’Azur.

Toulon : Angels in America

Spectacles|

Par la rédaction

Créée en 1991 Angels in America montre l’irruption du sida dans l’Amérique de Reagan. Si la pièce nous touche encore aujourd’hui c’est parce qu’elle est avant tout une histoire universelle d’errance et d’espoirAurélie Van Den Daele parle des personnages de Angels in America comme de vieilles connaissances : Roy Cohn l’avocat homosexuel et homophobe, juif et antisémite qui a conduit les époux Rosenberg à la chaise électrique ; Harper et Joe, couple mormon qui se shoote au valium et au mensonge ; Prior qui se bat contre le sida alors que son ami Louis le quitte ; Belize l’infirmier noir qui sauve les âmes, l’Ange de l’Amérique et bien d’autres… La metteuse en scène fait se croiser tous ces destins dans un non lieu, « le lieu de l’absence de lieu » disait Perec à propos d’Ellis Island. Ici,  un hangar ou un purgatoire gouverné par les démons et les anges de chacun des protagonistes. Dans ces espaces mentaux, réalité et imaginaire, raison et hallucination se côtoient. Cette façon de décompartimenter les cases que constituent les multiples lieux et situations, de circuler entre les genres et les registres impose tout le pouvoir de l’imaginaire. Malgré sa grande fantaisie, la pièce demeure très politique. Pandémie, climat, dislocation du bloc de l’Est, Tony Kushner a posé sur son époque un œil qui continue de regarder la nôtre. Pour lui « rien ne s’est mélangé » au pays de la liberté et il ne se fait pas davantage d’illusion que Michael Cimino qui, en 1980, signait une charge violente contre le melting-pot américain dans La Porte du Paradis. Le cours de l’histoire actuelle semble donner raison à Kushner, mais son théâtre, par on ne sait quel miracle, garde foi en l’homme.

 

 

Grasse : Supersonic

Spectacles|

Par la rédaction

Supersonic ne devait être qu’une association éphémère. Un groupe haut de gamme réuni pour une exploration ponctuelle du vaste univers de Sun Ra (1914-1993), jazzman américain aussi mystique et connecté que prolifique. En plus de combiner puissance, virtuosité, énergie, humour et irrévérence sur scène, le groupe a remporté la Victoire de l’album jazz de l’année 2014 avec l’album Play Sun Ra. Quelques dix ans plus tard, le saxophoniste-chanteur Thomas de Pourquery, sacré artiste de l’année en 2017, reprend les commandes du vaisseau amiral dont Back To The Moon marque le troisième décollage. Où l’on croise Mingus, une histoire d’amour, E.T., Caetano Veloso en kikongo, un robot et des chansons épiques. À ses côtés, les fidèles Laurent Bardainne (saxophones), Frederick Galiay (basse), Sylvain Bardiau (trompette), Edward Perraud (batterie) et Arnaud Roulin (claviers). Ensemble, ils nous entraînent généreusement dans une grand-messe libératrice accessible à tout un chacun, peuplée de jazz, de pop, d’électro, de rock progressif et d’humanité.

Uwrubba

 

 

 

Nice : Paul Mirabel

Spectacles|

Par la rédaction

« DRÔLE DE ZÈBRE »

Signification : Quelqu’un d’étrange, bizarre, un peu hors norme, anticonformiste.

Origine : L’expression constitue une métaphore permettant de mettre l’accent sur la singularité d’un individu par rapport à la norme sociale à laquelle il s’oppose. La métaphore du zèbre est ici intéressante, puisque l’animal fait partie de la famille des équidés, mais se différencie grandement des chevaux et des ânes par son pelage original.

Exemple : « Un drôle de zèbre, ce type-là ».

Nouveau phénomène du stand-up, Paul Mirabel fait un carton avec son premier spectacle « Drôle de zèbre » qu’il présentera le 2 décembre à Nice Acropolis.