Événement

/Événement

Monaco : Salon de l’auto

Événement|

Le Monaco SIAM 20193e édition du Salon International de l’Automobile de Monaco,  ouvre ses portes du 28 février au 3 mars,   avec un programme qui fera le bonheur des passionnés d’automobile. Des hypercars, des voitures de course, des voitures électriques, des voitures de prestige, la grande majorité des constructeurs automobiles et des voitures anciennes. Tout ce qui fait vibrer les passionnés sera au Monaco SIAM 2019, Quai Albert Ier, au sein de pavillons à thèmes.

Menton : 86e Fête du Citron

Événement|

La Fête du Citron  attire chaque année à Menton plus de 200 000 visiteursDu 16 février au 3 mars, venez vivre les corsos endiablés et admirer l’exposition de motifs en agrumes,  sans oublier de visiter le Salon de l’Artisanat et le Festival des Orchidées aux senteurs inoubliables. Pour la 86e édition,  le thème retenu est « Les Mondes Fantastiques ». 

Nice : Carnaval 2019

Événement|

(Photo GJ2L)

Du 16 février au 2 mars 2019, le Carnaval de Nice va vibrer au rythme du cinéma. Cette année, en effet, c’est au tour du « Roi du Cinéma » d’être célébré. En 2019, Nice fêtera les 100 ans des Studios de la Victorine, haut-lieu de l’industrie cinématographique sur la Côte d’Azur, qui depuis 1919, a vu défiler Marcel Carné, Roger Vadim, François Truffaut, Jean Cocteau, Jacques Demy, Alfred Hitchcock, Woody Allen et bien d’autres réalisateurs de talent. Le Carnaval de Nice commémorera cette riche histoire avec 6 corsi, jour et nuit, animés par 17 chars et plus de 1000 danseurs et musiciens venus  du monde entier.  Et que serait le Carnaval de Nice sans ses traditionnelles batailles de fleurs ? Sur des chars ornés des plus belles compositions florales, des mannequins costumés au thème de l’année tous plus extraordinaires les uns que les autres épandront une constellation de fleurs diverses et variées. Prenez un aller simple pour la fête et venez découvrir Nice à travers ses parades et ses défilés multicolores .

Nice : Festival du film moto

Événement|

Un festival du film de moto : quelle bonne idée ! Et où l’organiser ailleurs que dans la ville dont le maire Christian Estrosi fut lui-même champion de moto ?  Tous les jours, dans tous les pays du monde, des cinéastes passionnés par la moto inventent et réalisent des documentaires, des fictions, en courts ou longs métrages, qui n’ont pas la possibilité ou les moyens d’être diffusés vers une large audience. Pour sa deuxième édition, le French Riviera Motorcycle Film Festival (FRMFF)  propose donc d’assister à la projection, en continu, d’une sélection de films sur la moto du 15 au 17 février à l’Espace Magnan à Nice. Après chaque projection, des séances de questions/réponses avec les acteurs et/ou les réalisateurs sont prévues.On pourra  également  rencontrer des personnalités du monde de la moto,  comme l’ex-champion  belge Didier de Radiguès qui fait partie du jury de cette deuxième édition.  A l’issue des journées de projection, le jury et le public voteront pour élire les meilleurs films dans 3 catégories : Meilleur Long Métrage, Meilleur Court Métrage et Prix du Public. Warm-up le 14 février à partir de 19h00 au Pub Ma Nolan’s sur le port de Nice avec le groupe Lara Palmer & the indian runners. Inout vous invite au festival : demandez vos places (2 par personne) à inoutcotedazur@gmail.com. Tirage au sort le 12 février.

Cannes : Congrès Tricatel

Événement|

«Congrès Tricatel à Cannes»: l’affiche paraît sortie d’une scène coupée de L’Aile ou la cuisse. «Si j’avais su que ça allait durer aussi longtemps et qu’on serait amenés à faire ce genre de choses, j’aurais peut-être hésité à emprunter le nom du label au film de Claude Zidi», confesse en riant Bertrand Burgalat. La présence à ses côtés du maire de Cannes, David Lisnard, ainsi que des dignes représentants du Figaro, du Monde et des Inrocks, atteste du sérieux de la chose. «David Lisnard est un des plus anciens et plus fidèles clients du label, explique Burgalat. Quand nous nous sommes rencontrés, il m’a proposé d’organiser un événement à Cannes autour de l’univers musical de Tricatel. Je n’aurais même pas osé en rêver, moi qui ne viens à Cannes que pour le Festival ou pour le Midem». «Tricatel, c’est depuis 25 ans une exception et un exemple dans le paysage musical français, confirme le maire mélomane. Un label vraiment indépendant qui ne produit que des artistes totalement originaux.Un pur produit de l’exception culturelle française. Cela mérite qu’on s’y intéresse».  C’est ce que l’on fera pendant deux jours, les 2 et 3 février, au Palais des Festivals.  Au programme: concerts des artistes maison (Alice Lewis, Catastrophe, AS Dragon, Sean O’Hagan, Cassol) au Salon des Ambassadeurs, rencontres «ciné et musique» avec Chassol, Burgalat, Stéphane Lerouge, Benoit Forgeard et Jean-Marie Poiréex-chanteur des Frenchies», rappelle Burgalat) dont le film-culte, Mes meilleurs copains,  sera projeté et servira de base de discussion, performance littéraire (avec Philippe Vasset et Blandine Rinkel) et exposition des sculptures sonores de Pierre Muller (7/7), pour lesquelles Robert Wyatt, Nile Rodgers, Terry Riley et Archie Shepp, entre autres artistes, ont composé des pièces originales. «Une première en France» souligne le boss de Tricatel. «On n’a pas d’autre ambition que de faire plaisir et de se faire plaisir, poursuit-il.L’invitation de la ville nous oblige.On veut bien faire pour que le public qui viendra à notre rencontre passe un bon moment». On se réjouit de fêter le quart de siècle d’existence du label  à Cannes pour un «Congrès» qui promet d’être assez différent de ceux qu’accueille généralement le palais des Festivals

Rallye de Monte Carlo 2019

Événement|

Le Rallye de Monte Carlo 2019 s’est disputé du 22 ou 27 janvier. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Citroen)  l’ont à nouveau emporté devant Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (Hyundai) et Ott Tanak- Martin Javeoja (Toyota).  Sebastien Loeb (Hyundai) dont c’était le grand retour finit quatrième. Cette 87 ème édition du Rallye de Monte Carlo proposait un parcours renouvelé de 40% par rapport à celui emprunté en 2018.

 

Monaco : 43e Festival du cirque

Événement|

Depuis sa création en 1974, par Le Prince Rainier III de Monaco, le Festival International du Cirque de Monte-Carlo s’est inscrit parmi les plus prestigieuses manifestations mondiales. Aussi important que les « Oscars » au cinéma, le « Clown d’Or » est la récompense tant convoitée de ce Festival et du monde du cirque. Retransmis dans le monde entier, le Festival présente chaque année une sélection des meilleurs numéros internationaux qui attirent de très nombreux spectateurs sous le chapiteau de Fontvieille. Cette année encore, plus de 150 artistes, originaires de 15 pays, se produiront sur la célèbre piste du chapiteau de Fontvieille du 17 au 27 janvier. Pour la 43ème Edition, le festival offrira un des plus beaux spectacles du cirque Russe : le Royal Circus sous la direction de Gia Eradze. Un style incomparable, subtil mélange de luxe et de modernité et 68 artistes et danseuses extraordinaires et des costumes de haute couture. Parmi les autres attractions, le numéro de triple mât présenté par la prestigieuse Troupe Acrobatique Nationale de Chine, Marcel Kremer présentera un numéro unique de bisons et sans oublier Martin Lacey jr et son grand groupe de Lions: une démonstration magnifique de complicité entre l’homme et l’animal.  Cette 43ème Edition promet d’ honorer la tradition, soutenir la création et continuer à séduire le public avec des numéros toujours plus époustouflants.

Dick Rivers à Nice

Événement|

Vingt ans qu’il n’était pas venu donner de concert à Nice !  C’est peu dire que le retour de Dick Rivers était attendu dans sa ville natale. Né Hervé Forneri, fils d’un boucher du vieux Nice, ex-leader des Chats Sauvages,  c’est une légende du rock français que le théâtre Lino Ventura  accueillait le samedi 15 décembre. Pour l’occasion, le Hard Rock Café de Nice lui avait organisé une petite réception au cours de laquelle Dick a officiellement remis au manager du restaurant un ceinturon US qui s’en est allé rejoindre la collection d’objets de memorabilia du HRC.

C’est Lone Redneck, groupe de country rock localqui assurait la première partie du concert. Un excellent choix pour une mise en jambes bien rock’n’roll. Le répertoire de classiques rock et de chansons originales du groupe était parfait pour attendre la star de la soirée.  Entouré de quatre musiciens , Dick Rivers a livré le show “rock’n’roll à donf‘” promis, enchaînant les classiques du rock en versions originales (“Not Fade Away”, “Hearttbreak Hotel”, “20 Flight Rock”, “Let’s Have a Party”, “That’s Allright Mama” )  ou traduites (“Mauvaise Fille”, “Faire un pont”, “Gravement amoureux de vous”, “Maman n’aime pas ma musique“) et quelques tubes comme “Pluie et Brouillard” ou l’incontournable “Nice Baie des Anges“. Le groupe  canadien qui accompagne Dick sur cette tournée est très rockab’, à l’image du guitariste Robert Lavoie, digne émule de Brian Setzer (Stray Cats) : le son dépotait vraiment. Dommage que la voix du chanteur ait été un peu noyée dans le mix !  Mais le public niçois, venu en nombre (le théâtre était plein),  s’est éclaté et a fait un véritable triomphe à son rocker maison.

Bricklive Christmas à Monaco

Événement|

 Après le succès de BRICKLIVE Christmas à la Saatchi Gallery de Londres en 2017, c’était au tour du Grimaldi Forum Monaco d’accueillir en 2018  cette exaltante exposition interactive, pendant les vacances de Noël.  BRICKLIVE Noël est  un condensé de meilleurs BRICKLIVE de l’anné.  Selon un concept original, les visiteurs peuvent explorer de nombreuses zones de jeu thématiques (Star Wars Minecraft , Galactic…)  dans une ambiance très ludique. Outre les constructions exposées comme des oeuvre d’art,  l’ espace interactif LEGO Friends proposait  une carte de construction de Monaco, des fosses de briques colorées  (250 000 au total !) , un mur de graffitis de 10 mètres, des rampes de course, etc…  Sans oublier, les statues LEGO Animal Paradise  (voir photo) construites par des professionnels,  qui constituaient à elles seules une attraction. Véritable réussite, l’expo a attiré plusieurs milliers de spectateurs au Grimaldi Forum. 

Monte Carlo Jazz Festival

Événement|

Depuis sa création en 2006,le Monte Carlo Jazz Festival n’avait sans doute pas connu une édition aussi riche que celle de cette année 2018.  Du 13 novembre au 2 décembre , le public azuréen, décidément à la fête , a pu voir  dans la magnifique salle Garnier de l’opéra de Monte Carlo  se succéder des artistes aussi différents  que  John McLaughlin, Sanseverino, Boy George, Marcus Miller ou Benjamin Biolay. C’est le grand Gregory Porter qui a ouvert le bal avec Robin McKelle. Bobby McFerrin et Youn Sun Nah ont suivi ainsi que Denis Matsuev. Grand moment le 23 novembre avec Sanseverino dans ses oeuvres boogie blues précédé d’Hugh ColtmanThe Amazing Keystone Big Band et  Vincent Perani ont suivi avant l’arrivée attendu du local de l’étape John McLaughlin accompagné de son groupe légendaire 4th Dimension et de Shankar Mahadeva pour un concert best of qui fera date. Le 29 novembre , soirée festive avec Manu Katché et Electro Deluxe avant de découvrir le lendemain le duo formé par Benjamin Biolay & Melvil Poupaud avec  Cyrille Aimée en première partie. L’évènement de l’édition a quand même été le grand retour de Boy George & Culture Club qui ont joué salle Garnier avant de faire de même le lendemain,  mais dans celle de  l’opéra de Paris cette fois. Enfin  le fidèle Marcus Miller a fait la clôture avec une  Selah Sue bien enceinte mais toujours en voix et  Eric Legnini Trio en première partie. Une édition à revivre en images avec les superbes photos de Philip Ducap, le photographe attitré de la SBM.

Slava’s Snowshow à Monaco

Événement|

C’était noël avant l’heure, du 6 au 9 décembre à Monaco avec le  Slava’s Snowshow. Depuis un quart de siècle, le spectacle créé par le légendaire clown-poète russe Slava Polunin (qui accompagnait la troupe en principauté) émerveille les foules dans le monde entier. Six millions de spectateurs l’ont vu de Saint-Pétersbourg (où Slava dirige le Cirque d’État depuis 2013) à Pékin, en passant par Broadway. Le Grimaldi Forum accueillait donc  à son tour la troupe, pour quatre représentations mémorables. Le Slava’s Snowshow est un spectacle de clowns à nul autre pareil, mêlant pantomime, musique, humour, poésie et…effets spéciaux démentiels! À chaque représentation, Assissaï, le clown jaune créé par Slava, et ses compères en manteau vert et chapka en bataille recouvrent la salle d’une toile d’araignée géante (10000 spectateurs peuvent se retrouver pris dans ses filets), balancent des ballons multicolores géants jusqu’au plafond, font éclater 100000 bulles de savon et déclenchent une tempête de blizzard qui recouvre les premiers rangs de confettis en papiers, sur l’air de Carmina Burana. Un spectacle vraiment canon (à neige) !

A partir de la deuxième représentation, il suffit de suivre, dans les rues, le chemin tracé par les bouts de papiers blancs pour trouver la salle.Les préposés au nettoyage mettent des années à évacuer les confettis: «Généralement, le dernier tombe sur un chef d’orchestre ou un chanteur de variété, la semaine avant qu’on revienne» se marre Vanya Polunin, le fils de Slava qui fait partie de la troupe des «verts» depuis l’âge de 7 ans et remplace parfois son ami Artem, dans le rôle envié du «jaune». En passant derrière la scène, après le show, on est surpris de la modicité de la machinerie mise en œuvre pour créer ces effets hollywoodiens.C’est la magie du Slava’s Snowshow: jamais la scénographie ne se fait au détriment de la poésie burlesque qui se dégage du jeu des clowns. La musique (classique et electro) et les éclairages (superbes) font le reste. On se croirait dans un dessin animé !.

JL Aubert à l’opéra de Nice

Événement|

Bien qu’annoncé tardivement et sans grande publicité, le concert solo de Jean Louis Aubert à l’opéra de Nice n’a eu aucun mal à afficher complet. Les fans de l’ex-chanteur de Téléphone et des Insus l’attendaient pour l’unique escale niçoise de la tournée Prémices. Après la triomphale tournée de reformation de Téléphone sous le nom des Insus, on n’espérait pourtant pas voir Aubert sur scène de sitôt. Mais visiblement ses fans ne sont pas rassasiés… et lui non plus! À 63 ans, l’ex-Téléphone aime toujours autant le contact avec le public et il le prouve avec cette tournée en solo acoustique au cours de laquelle il interprète pendant plus de deux heures les chansons de son répertoire, quelques tubes de Téléphone et une poignée de nouveautés écrites dans l’optique d’un nouvel album. D’où le nom de la tournée, Prémices, qui sonne comme une douce promesse. À Nice, Aubert en a joué deux, sans donner leur titre. On les a donc baptisées «Artiste-autiste» et «Courage, dansons». Deux chouettes chansons «à texte» qui annoncent, peut-être, un album plus «folk» que «rock». Visiblement heureux d’être là et en grande forme physique, «Jean-Louis» comme l’appellent affectueusement ses fans, les a chantées pour sa maman qui occupait une des loges. Toujours aussi généreux et à l’aise sur scène, même seul dans un décor uniquement constitué d’instruments de musique (guitares, piano, percussions), devant un «pedal board» qui ressemble à un tableau de bord de Boeing 747, Aubert a joué pendant près de deux heures trente pour un public transgénérationnel (enfants, parents et même grands-parents !) qui connaît ses chansons par cœur et les chante avec lui. «Voilà, c’est fini», au deuxième rappel, marqua la fin du spectacle. C’était de circonstance, mais on aurait aimé que ça ne se termine jamais.

Nice : Trial Indoor

Événement|

C’est au palais Nikaïa, à Nice, que la 17 ème édition du Trial International Indoor de Nice aura lieu, le vendredi 1er Mars. Face aux succès des précédentes éditions sur la Côte d’Azur, la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) a accordé une nouvelle fois sa confiance au Moto-Club de La Gaude pour organiser l’édition 2019.  Les 4 meilleurs pilotes trial du monde dont deux Français seront présents pour ce spectacle. Mais ce n’est pas tout, puisque désormais des shows de freestyle, moto et vélo, font partis intégrantes du nouveau spectacle « Le public profitera d’une édition 2019 exceptionnelle sur le plan des décors, du spectacle et de la compétition sportive » promet Bruno Albero, organisateur de l’épreuve.

Cannes : NRJ Music Awards

Événement|

(Photo NRJ/Nicematin.com)

Rendez-vous très attendu du jeune public azuréèn,  la 20ème édition de la cérémonie des NRJ Music Awards se  tiendra le samedi  10 novembre  au Palais des Festivals de Cannes. Muse, Dua Lipa, Shawn Mendes, Bigflo & Oli, David Guetta, Bebe Rexha, Anne-Marie, Ofenbach, Aya Nakamura, Orelsan, Jain, Black Eyed Peas, Louane, Julien Doré, Soprano, Christine and the Queens, Slimane et Dadju figurent parmi les nombreux  artistes attendus  sur scène pour la cérémonie qui sera diffusée en direct sur TF1 . Les  nommés de l’édition 2018 sont : Charlie Puth, Drake, Ed Sheeran, Justin Timberlake, The Weeknd, Shawn Mendes  (artiste international , Ariana Grande, Beyonce, Dua Lipa, Pink, Selena Gomez, Sia.  (Artiste internationale) Amir, Kendji Girac, Maître Gims, Orelsan, Slimane, Soprano (artiste francophone), Christine and the Queens, Jain, Jenifer, Louane, Vitaa, Zazie (artiste francophone féminine) , Calvin Harris/Dua Lipa, David Guetta/Sia, Imagine Dragons, Maroon 5, Muse, Nicky Jam/J Balvin (groupe international),Bigflo & Oli, Hyphen Hyphen, Maître Gims/Vianney, Naestro/Maître Gims/Dadju/Vitaa/Slimane, Orelsan/Stromae, Vitaa/Claudio Capéo (groupe francophone)   Alvaro Soler, Cardi B, Camila Cabello, Dua Lipa, Liam Payne, Post Malone (révélation internationale),   Aya Nakamura, Dadju, Eddy de Pretto, Hoshi, Marwa Loud, Vegedream (révélation francophone) ,  Calvin Harris, David Guetta, DJ Snake, Feder, Kygo, Ofenbach (Dj de l’année). Un grand concert gratuit (sur invitations) se déroulera le vendredi 9 novembre au salon des ambassadeurs du Palais des Festivals.

Nuit Blues à Monaco

Événement|

(Photos Philip Ducap)

Sans lui, Jimi Hendrix, Eric Clapton ou Stevie Ray Vaughan auraient peut-être choisi de jouer du violon ou de l’ukulélé plutôt que de la guitare électrique. A 82 ans, Buddy Guy continue d’influencer tout guitariste qui s’aventure sur les douze mesures du blues. Il était, le  samedi 27 octobre, la tête d’affiche d’une épatante “nuit du blues” à l’opéra de Monaco, en avant goût du festival de jazz. On y a découvert le gros son et la grosse voix du frenchie Manu Lanvin qui a dynamité un répertoire de classiques  blues à grands coups de riffs incendiaires et de solis tonitruants.

Après ça, l’irlandais Johnny Gallagher l’a joué plus en finesse et a, une nouvelle fois, emballé le public monégasque qui  commence à bien le connaître,  avec ses bonnes chansons blues, sa barbe de ZZ Top  et son beau toucher de guitare. La star de la soirée lui a d’ailleurs rendu hommage en le faisant monter sur scène avec lui au rappel.

En mode décontract’, sapé comme un campeur descendu faire une partie de boules,  papy Buddy a fait le show   sans trop forcer son (immense) talent. C’est dommage,  car son groupe actuel est très bon,  sa voix est magnifique et son jeu de guitare est toujours incisif. On aurait préféré moins de gimmicks (descente dans la foule, solos à rallonge, distribution de médiators, …) et plus de chansons,  mais on est quand même drôlement content d’avoir vu la légende en action.