Guy Bedos : Rideau !

//Guy Bedos : Rideau !

Guy Bedos : Rideau !

Guy Bedos a tiré sa révérence le 28 mai. Retiré de la scène depuis plusieurs années, il avait présenté en 2011-2012 son dernier spectacle intitulé Rideau ! On avait eu la chance de le voir en février 2012 à Acropolis, Nice. Un dernier tour de piste en forme d’apothéose… 

A 77 ans, Guy Bedos tient une forme du tonnerre.Sur scène, tout de noir vêtu comme à son habitude, il trottine, boxe l’air, s’allonge comme sur un divan: «Vous êtes mes psys.Pourquoi j’irais payer pour voir un type qui ne rit même pas et n’applaudit jamais? ».Il s’assoit au bord de la scène pour remercier son public les yeux dans les yeux : « Il n’y a qu’ici que je suis bien.A la maison tout le monde me coupe la parole! ». La concurrence de son fils, Nicolas, ne le gène pas. Au contraire, elle le réjouit et le galvanise : « Ca me soulage bien qu’il ait du succès.Jusque-là, il vivait largement au-dessus de mes moyens ».
Séquence nostalgie quand l’humoriste refait le sketch des Salopes. Hot Vidéo a remplacé entre ses mains Lui.Pas sûr qu’on y trouve les grands reportages qui servaient d’alibi pour acheter « Le magazine de l’homme moderne »… Le final est un grand moment d’émotion partagée.Bedos y reprend son antienne : La vie est une comédie italienne. « Comediante! Tragediante! Tu ris, tu pleures! Tu pleures, tu ris! Tu vis, tu meurs… ».Parfois le souffle vient à manquer, la voix s’étreint d’émotion. Alors, il fait reprendre en chœur « Ce n’est qu’un au revoir ». La salle ne boude pas son plaisir. Ravis de ce dernier tour de piste en forme d’apothéose, ses fidèles lui font un triomphe. « Pas de standing ovation! supplie pourtant l’artiste.Généralement quand on en fait une, c’est que le type est très vieux ou que tout le monde sait qu’il est très malade ». Lui, se sent, au contraire, « biologiquement incontestable ». À croire que l’exercice de la scène conserve…

 

 

By |mai 28th, 2020|Categories: Événement|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

5 × un =