Invisible Man

//Invisible Man

Invisible Man

Le pitch

Cecilia Kass (Elisabeth Moss) est en couple avec un brillant et riche scientifique. Ne supportant plus son comportement violent et tyrannique, elle prend la fuite une nuit et se réfugie auprès de sa sœur, leur ami d’enfance et sa fille adolescente. Mais quand l’homme se suicide en laissant à Cecilia une part importante de son immense fortune, celle-ci commence à se demander s’il est réellement mort. Tandis qu’une série de coïncidences inquiétantes menace la vie des êtres qu’elle aime, Cecilia cherche désespérément à prouver qu’elle est traquée par un homme que nul ne peut voir. Peu à peu, elle a le sentiment que sa raison vacille…

Notre avis

La figure de l’Homme Invisible (Créée par H.G Wells à la fin du 19e siècle) ne cesse d’inspirer les cinéastes,  malgré (ou à cause de) la difficulté consistant à  filmer… le vide !  Leigh Whannell (Insidious 3) s’y colle avec malice et brio, choisissant de prendre le point de vue, non de l’invisible comme la plupart de ses confrères,  mais de sa victime. Elisabeth Moss porte ainsi le film quasiment toute seule sur ses épaules, dans une performance, pour le coup,  éblouissante. La mise en scène hyper stylisée,  le travail sur le son  et la maîtrise du hors champ font le reste. On en tremble encore en écrivant ces lignes.

By |juin 20th, 2020|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

5 × 1 =