Jeux de Sport 2

//Jeux de Sport 2

Jeux de Sport 2

Par Cédric Coppola

WRC 9

Presque comme une évidence, le constat de « Madden 21 » s’applique aussi à « WRC 9 » et témoigne de l’impossibilité des développeurs de se réinventer sur des machines à bout de course. Déjà solide l’an dernier, la simulation officielle de Rallye concoctée par les français de Kylotonn revient dans une version sensiblement identique. La conduite est donc toujours aussi exigeante que grisante et arriver en tête d’une « Spéciale » est vraiment gratifiant. Toujours aussi complet le mode carrière fera le bonheur des gamers solos. On gère son effectif, participe à différents événements tout en gagnant des points de compétences. En guise de nouveautés, on note l’arrivée de trois environnements inédits : Le Japon, le Kenya et la Nouvelle Zélande, histoire de coller à l’actualité. Des pistes sympathiques qui ont le mérite d’alterner les passages techniques et à grande vitesse. Les sensations étant au rendez-vous sur tous les types de surfaces rencontrés. Impossible aussi de passer sur la partie multijoueur. Le jeu étant de plus en plus axé vers le eSport… Comme en témoigne le « Club Système » flambant neuf, qui permet de faire un championnat en ligne sans obliger les pilotes virtuels à se connecter au même moment. Le principe même du Rallye où les départs se font un par un, est parfaitement adapté à cette formule. De quoi ravir un peu plus les passionnés en attendant là encore, l’opus PS5, d’ores et déjà programmé. (Jeu testé sur PS4 Pro)

PGA TOUR 2K21

Dans les jeux de sport, 2K est essentiellement connu pour sa simulation de basket,  voire pour son jeu de catch. Depuis l’an dernier et un certain « The Golf club », l’éditeur s’est remis au sport si cher à Tiger Woods… Extrêmement attendu par les fans de la discipline, cet opus 21 en reprend les bases et les améliore pour un résultat concluant, pensé pour plaire aux spécialistes mais aussi aux novices grâce à des tutoriels vraiment bien pensés. La gestion du vent, des distances, des obstacles aussi… Tout est fait avec minutie. En témoigne les parcours fidèlement reproduits (les développeurs ont scanné les lieux) et la physique de balle réaliste. On note ainsi quinze parcours officiels et de multiples évènements. De quoi occuper plusieurs dizaines d’heures avant de les maîtriser. Seul bémol à ce tableau, les golfeurs sous licence ne sont pas si nombreux (il y en a que onze) et des stars manquent à l’appel. Un peu rageant même si cela peut s’expliquer par le coût des licences. Heureusement cela ne nuit en rien au plaisir éprouvé sur le green. Forcément un peu austère dans son atmosphère – les adeptes d’Arcade préfèreront « Mario Golf », qui propose une approche totalement différente, pour ne pas dire opposé -, ce « PGA Tour Golf » se rattrape sur l’aspect personnalisation. On peut évidemment créer son joueur avec lequel on lancera une carrière, mais aussi des parcours. Il est aussi possible de modifier les règles et de défier ses amis. Un jeu très complet. (Jeu testé sur PS4 Pro)

DESCENDERS

Un peu de VTT, cela vous dit ? Si oui « Descenders » est fait pour vous. Bigrement original, le jeu disponible depuis mai 2019 déboule enfin sur PS4 où il risque de conquérir de nouveaux adeptes. Très différent de la série « Trials » mais tout aussi technique, le soft vous invite à descendre des pistes à toute allure. Et surprise, celles-ci sont générées aléatoirement. En vue 3D il faut donc composer avec différents obstacles et passer les checkpoints le plus vite possible. Une fois arrivé à bon port, on choisit entre plusieurs chemins à la difficulté variable. Et ainsi de suite…Forcément, plus on vise haut, au plus le score en cas de succès sera élevé. Mais attention le nombre de vie est limité et se montrer sage permet parfois de se sortir d’un mauvais pas. Heureusement, on débloque aussi des bonus au fil de ses exploits. Aides précieuses qui disparaissent en cas de Game over… Appliquer le concept du Rogue Like au jeu de course était un pari audacieux et force est de constater qu’il est rempli haut la main par le studio Rage Squid. Qui plus est, la variété est au rendez-vous : jungle, forêt, montagne enneigée… Rien ne manque. Grisant et spectaculaire, le jeu a ce petit goût de « reviens y ». On le lance pour s’amuser cinq minutes, puis on échoue alors on réessaye encore et encore et les heures défilent. Un signe qui ne trompe pas pour une petite pépite indé qui mérite vraiment le coup d’œil. (Jeu testé sur PS4 Pro)

 

 

By |septembre 12th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

2 × cinq =