Jeux d’aventures

//Jeux d’aventures

Jeux d’aventures

Par Cédric Coppola

GIRAFFE AND ANNIKA

Avis à tous les amateurs de jeux de rôle relaxants et de japanimation :  le studio Atelier Minima propose « Giraffe and Annika ». Un soft, qui après avoir séduit les joueurs PC au printemps est désormais disponible sur console. Tout commence par le réveil de la jeune héroïne aux oreilles de chat. Elle se retrouve sur Spica une île (presque) déserte. Après avoir rencontré Giraffe un garçonnet aussi étrange qu’elle, elle se lance à la recherche de fragments d’étoiles pour retrouver sa mémoire et découvrir qui elle est réellement. Une inspiration Miyazaki dans le design animé et coloré et une histoire qui va à l’essentiel. Sur plusieurs points, le titre édité par Nis America se destine avant tout au jeune public par son ambiance bon enfant ou à tous ceux qui veulent s’initier en douceur au genre. Mais méfiance car les combats contre les boss,  qui empruntent au jeu de rythme – une originalité à souligner –,  sont assez cotons. Les affrontements classiques étant à l’inverse beaucoup plus faciles, presque sans challenge. Les vétérans pourront préférer des jeux comme « Nino Kuni », plus complexes dans les mécaniques de gameplay et à l’univers plus dense. « Giraffe and Annika » assume sa relative naïveté et donne parfois l’impression d’être un peu vide, notamment dans le level design. La progression de notre avatar est aussi un peu plus limitée que chez la concurrence. Reste toutefois un esprit enchanteur, poétique et un côté fantastique plaisants, posant des bases solides pour une suite éventuelle. (Jeu testé sur PS4 Pro)

RPG MAKER MV

Les créateurs en herbe ont de quoi être ravis, le nouvel opus de la série « RPG Maker » débarque sur PS4… Parfait donc pour de créer son monde avant de mettre au défi les joueurs de tous les horizons avec des puzzles retors. Mais encore faut-il savoir raconter une aventure épique ! Bien entendu, et plus encore que dans « Dreams » ou « Super Mario Maker », la patience est de rigueur. Il s’agit d’un véritable outil qui demande un sacré investissement pour en maitriser les bases… Sans compter qu’il faut ensuite faire parler sa logique au moment de concevoir les donjons. Créer un jeu est un métier et « RPG Maker MV » le rappelle constamment. Pour autant, des efforts ont été fait pour rendre la proposition accessible. L’interface est intuitive, avec des options bien placées et on prend rapidement ses marques. Entrer les dialogues avec le Dualshock est par contre un véritable chemin de croix. L’absence de clavier devient préjudiciable. Veillez donc à rendre votre jeu le moins bavard possible. Pour aller aiguillonner  les « Zelda » et autres « Dragon Quest », le jeu propose différentes aides. On peut choisir les archétypes des héros, automatiser certaines actions comme l’ouverture de coffres ou la téléportation et les décors. Il faut aussi veiller à bien placer les objets, à définir l’expérience gagnée par les différents avatars et gérer les combats au tour par tour. Bien qu’âgé de 5 ans (il était sorti en 2015 sur PC), « RPG Maker MV » a un véritable côté intemporel. Il permet aussi de se replonger dans l’ère 8/ 16 bits avec bonheur grâce aux graphismes en 2D, parfaits pour faire vibrer la corde nostalgique. Armée d’un tutoriel efficace, cette adaptation mérite donc le détour. Tout le monde n’y trouvera pas son compte, mais une application gratuite est disponible sur le PS Store pour tous ceux qui veulent seulement essayer les créations de la communauté. Une initiative louable puisqu’il n’est pas obligatoire de posséder le jeu de base pour en profiter. De quoi susciter l’envie de passer de l’autre côté de l’écran et pourquoi pas, faire naître des vocations. (Jeu testé sur PS4 Pro)

 

WASTELAND 3

Mine de rien, voilà plus de 32 ans que « Westeland », premier du nom,  a vu le jour sur PC. Après le succès du deuxième opus en 2014, il était logique qu’un troisième voit le jour. C’est désormais le cas sous la houlette de inXile Entertainment, développeurs bien décidés à proposer un jeu moderne, mais à l’esprit rétro. Leur but ? Rendre hommage à l’âge d’or des jeux de rôles tactiques. Une mission réussie. Plongés dans un monde dévasté, les rangers tentent de survivre dans un Colorado sans foi ni loi. Ils évoluent dans un univers post-apocalyptique cohérent qui est l’un des points forts. L’écriture a fait l’objet d’une attention particulière et les enjeux sont réels. Ils abordent des thématiques matures et assez profondes… Conséquence : on se sent impliqué aussi bien dans la quête principale que dans les missions annexes à accomplir pour les différentes factions. Le fait de pouvoir faire des choix déterminant au cours du périple est également un plus,  car il invite fortement à recommencer une partie. User de la violence ou, au contraire, opter pour une approche pacifique est un autre plus. Restera ensuite à assumer ses prises de positions. D’un bout à l’autre des quelque quarante heures nécessaires pour terminer le premier run ; le jeu fait autant dans le classique que dans l’efficace. Plutôt que de renouveler une formule, les développeurs s’attachent à l’appliquer avec rigueur pour satisfaire les gamers. Rien ou presque ne manque à l’appel. Le jeu en coopération est bel et bien présent, les personnages à disposition pour former son équipe de mercenaires sont suffisamment variés pour qu’on y trouve son bonheur et les capacités à débloquer assez nombreuses pour qu’on varie les approches lors des combats, qui se déroulent au tour par tour. Sans atteindre la technicité d’un « X-Com », pour ne citer que lui, ces derniers sont bien brutaux et ont tendance à favoriser l’action plus que l’infiltration. Techniquement, le bilan est moins glorieux. « Wasteland 3 » souffle en effet le chaud et le froid, avec une direction artistique inspirée mais des graphismes parfois un peu trop fades. Il faut aussi composer avec des temps de chargements longuets, ce qui a tendance forcément à couper le rythme de l’aventure. Mais nul doute que les passionnés du genre et autres nostalgiques des premiers « Fallout » passeront outre ce défaut pour s’immerger totalement dans ce RPG chronophage. (Jeu testé sur PS4 Pro)

 

 

By |septembre 24th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

deux × un =