Nice : Les Murs reculent

//Nice : Les Murs reculent

Nice : Les Murs reculent

Après la grande exposition Matisse Métamorphoses, consacrée à son oeuvre sculpté durant le printemps et l’été 2020, et l’extraordinaire rencontre avec le cinéma que révélait Cinématisse en 2019, le musée Matisse poursuit avec  Les murs reculent une programmation qui s’attache à révéler Matisse autrement. Le nouvel accrochage évoque la postérité de l’artiste dans la seconde moitié du XXème siècle, et notamment la lecture abstraite de son œuvre. Le titre de ce nouveau parcours, Les murs reculent , s’inspire d’une citation de l’artiste à son gendre, le critique d’art Georges Duthuit,  à propos du fauvisme. Il dit bien ce qui fut l’un des principaux apports de l’art de Matisse aux générations futures. Des oeuvres d’ artistes américains et européens  (Jean Arp, Joseph Albers, Morris Louis, Jules Olitski, Ellsworth Kelly, Shirley Jaffe, Kenneth Noland, Al Held, Frank Stella, Richard Serra, Aurélie Nemours, Simon Hantaï, Raymond Hains, Jacques Villeglé, Claude Viallat, Daniel Buren, Pierre Buraglio, Bernar Venet, Louis Cane, Jean-Pierre Pincemin, Noël Dolla, Jean-Charles Blais…)  entrent en correspondance avec la collection du musée dans cet accrochage exceptionnel imaginé pendant la période du confinement, sur une proposition de Claudine Grammont, directrice du Musée Matisse. L’exposition a été rendue possible grâce à la générosité du MAMAC, de la Fondation Marguerite et Aimé Maeght, de la Venet Foundation, de l’Espace de l’Art Concret, de la galerie Ceysson & Bénétière, de la galerie Catherine Issert Saint-Paul-de-Vence et avec l’aide des artistes eux-mêmes. Un bel exemple de solidarité culturelle dans cette période délicate.

By |octobre 5th, 2020|Categories: Expositions|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

4 × 5 =