13 Sentinels : Aegim Rim

//13 Sentinels : Aegim Rim

13 Sentinels : Aegim Rim

Par Cédric Coppola

Vanillaware :  la seule prononciation de ce nom suffit à faire vibrer tous les amoureux de jeux vidéo made in Japan. Et bonne nouvelle, les auteurs de Odin SphereMuramasa et Dragon’s crown reviennent par la grande porte avec un J-RPG qui séduit autant pour sa structure riche et complexe que par ses combats au tour par tour. Un petit ovni a essayer de toute urgence, surtout que les textes ont entièrement été traduits en français ! Tout débute à Tokyo en 1985 lorsqu’une invasion de robots met la ville en péril. A cette occasion 13 héros décident d’unir leur force pour venir à bout de cette menace. Pour cela, ils convoquent les sentinels, des méchas capables de combattre ce mal et de redonner un peu d’espoir au peuple. On s’en doute, la guerre va faire rage… Mais le titre ne se limite pas à ce pitch. Très vite, on se retrouve embarqué dans des croisements temporels et on est invité à suivre le destin de chacun des protagonistes à travers les époques. Chacun de leur choix fait avancer l’intrigue,  mais débloque aussi parfois la suite du périple de certains de leurs compagnons. Mieux vaut donc aimer les jeux narratifs avant de s’embarquer dans le périple et de rester concentré pour comprendre tous les enjeux. Cela en vaut la peine, tant le script alterne les moments épiques et les instants d’émotions intenses. Du point de vue gameplay, 13 Sentinels se déroule en deux phases distinctes. A commencer par une partie exploration, en 2D (un style qui est la marque de fabrique du studio) où l’on interagit avec son entourage en essayant de débloquer des mots clés pour avancer. La seconde partie est logiquement la phase combat. Des joutes tactiques où le temps rentre en ligne de compte tout comme les capacités des méchas, que l’on améliore avec des crédits gagnés au fil des exploits. Et comme chaque personnage possède ses propres compétences, les possibilités sont nombreuses. Seul petit hic, l’afflux d’informations nuit parfois à la compréhension des batailles. Mais après un temps d’adaptation,  on s’y fait. Il est en tout cas important de noter que ces deux concepts forment un ensemble cohérent. Pour peu que l’on adhère aux deux genres, le plaisir est assuré.  Une très bonne surprise. ! (Jeu testé sur Ps4 Pro)

By |octobre 16th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

20 − 15 =