Marie NDiaye : La vengeance m’appartient

//Marie NDiaye : La vengeance m’appartient

Marie NDiaye : La vengeance m’appartient

Par MAB

Que La vengeance m’appartient , nouvel ouvrage de Marie NDiaye (après le monologue théâtral Royan ) , est un roman puissant et complexe ! Qu’il traite de façon énigmatique et envoûtante de sujets brûlants ! Qu’il n’a pas son pareil pour laisser le lecteur désemparé ! Perplexe jusqu’aux dernières lignes quant à l’identité et la vérité des personnages ! Marie Ndiayeprix Goncourt 2009 pour Trois femmes puissantes – vit désormais à La Reole et situe presque toutes ses œuvres à Bordeaux ou alentours. Ainsi en va-t-il pour ce polar psychologique,  dont la narratrice est une avocate de 42 ans qui vient d’ouvrir son cabinet dans une ville « ou en ces sombres journées de glace et de brume, les pluies verglaçantes venaient de mettre le tram hors service ». Le premier – et seul- client est Gilles Principaux. Il vient demander à Me Suzane de défendre sa femme, accusée du meurtre de leurs trois enfants. Pourquoi elle, se dit l’avocate, trop novice pour une affaire d’une telle ampleur ? Cet homme, étonnamment affable et souriant, n’est il pas l’adolescent de 15 ans qui a marqué son enfance ? C ‘est toute la question qui traverse ce curieux récit émaillé évidemment de tant d’autres interrogations: Pourquoi Maryline Principaux, mère exemplaire, a-t-elle noyé Jason , John, et Julia dans sa baignoire? Par ailleurs, pourquoi M et Mme Suzane ne sont ils pas plus aimants envers leur fille unique ? Pourquoi enfin, Sharon, l’employée de maison Mauricienne qu’elle garde par militantisme, est-elle aussi désinvolte, voire hostile?  La vengeance m’appartient  est donc avant tout un roman d’atmosphère. Tout est suggéré, rien n’est élucidé. S’il traite de questions familiales fondamentales, de mémoire traumatique et d’ascension sociale; s’il capte aussi tout ce qui traverse douloureusement la France d’aujourd’hui… ce récit construit sur de nombreux monologues, se contente de montrer, dans un style très littéraire, les turbulences de l’âme, sans désigner ni causes, ni coupables. Puissant et complexe, vraiment… 

By |janvier 16th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

trois × 4 =