Gaelle Josse : Ce matin-là

//Gaelle Josse : Ce matin-là

Gaelle Josse : Ce matin-là

Par MAB

Première phrase du roman de Gaelle Josse « Ce matin-là, à sept heures trente, au jour montant, la voiture de Clara n’a pas démarré ».Quoi ? Juste une panne de moteur pour début d’intrigue? En principe, il suffit d’un appel au garagiste et un autre au bureau pour prévenir de son retard et la journée repart, non ? Sauf que pour Clara, c’est la goutte d’eau qui, dans la minute qui suit, provoque un torrent de larmes. Corps et âme laminés. Roulée en boule au fond de son lit. La vaillante commerciale dans une société de crédit, promue depuis peu à « des responsabilités élargies, à condition de ne pas décevoir » … L’employée modèle qui supportait sans broncher, le harcèlement de sa supérieure hiérarchique et se donnait au boulot, jours, soirs, week-end et vacances…Celle qui disait à son amoureux d’attendre un peu qu’elle ait fait carrière, pour une vie à deux… s’effondre d’un coup sans pourvoir se relever. « Brûlée, cramée, carbonisée ». Il y a désormais un mot pour décrire cet état  très grave qui arrive sans prévenir: le burn out. Au fond c’est un récit minuscule – parce qu’universel- que nous propose Gaelle Josse avec «Ce matin-là ». On croit tous savoir ce qu’est une dépression et quels sont les facteurs qui la provoquent. On sait, désormais toutes les souffrances d’une vie professionnelle en entreprise. On le vit, on le voit, on en parle. Mais jamais une écriture nous avait mis en immersion dans la tête, le corps et le cœur d’une victime ordinaire. Jamais semble t-il, on n’avait frôlé de l’intérieur, par les sensations et les émotions, un tel vertige et une telle solitude! Pourtant que ces lignes ne vous découragent pas. Bien au contraire. Car si Gaelle Josse interroge chacun de nous sur nos choix et nos désirs dans cette injonctive société de consommation, elle nous prouve aussi qu’il suffit parfois de revenir à soi et de réinventer sa vie pour pouvoir continuer. Lumineux.

By |février 13th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

onze − trois =