François Rousseaux : Pour tout l’or du monde

//François Rousseaux : Pour tout l’or du monde

François Rousseaux : Pour tout l’or du monde

Par MAB

Quelle malédiction a frappé la région nantaise en 2011 et 2017 ? Il y eut d’abord la trop fameuse affaire Dupont de Ligonnès. Celle que la revue Society  a minutieusement revisitée récemment, raflant au passage des records de tirage en kiosque avant la publication d’un livre et bientôt d’une adaptation en série. Puis six ans plus tard, celle de la famille Troadec. Tout aussi hallucinante. Tout aussi sanglante. C’est donc la seconde qui nous intéresse aujourd’hui. Pour la bonne raison que le journaliste François Rousseaux, vient de lui consacrer un livre enquête publié chez Fayard. Rappel des faits : Dans la nuit du 16 au 17 février 2017, à Orvault dans la banlieue Nantaise, un couple et ses deux enfants disparaissent. Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec ne répondent plus aux appels. Pascal ne se présente pas à son travail. Brigitte, non plus. La voiture de Sébastien s’est volatilisée et quand la police parvient à entrer au domicile familial, elle constate l’absence de corpsFrançois Rousseaux a – comme Florence Aubenas pour  L’inconnu de la poste  – mis plusieurs années à compiler les éléments. Ce qui l’intriguait dans cette tragédie, c’est d’abord cette histoire de pièces d’or. Une caisse entière disparue à l’aube de la seconde guerre mondiale lorsque l’on évacuait à la hâte la réserve de la banque de France vers le Canada. Le père de Pascal l’aurait trouvée sur un chantier de Brest. Il se serait confié à son fils, avant de mourir. En l’absence de magot, Renée Troadec, la mère, Hubert Caouissin, le gendre et Lydie Caouissin Troadec la sœur, sont persuadés que Pascal l’a détournée… Le livre de François Rousseaux dresse un portrait sensible et circonstancié de chacun des protagonistes : les victimes, les accusés mais aussi les acteurs judiciaires. L’ensemble avance comme une série, ménageant même un bon suspense pour qui ne connaît pas l’épilogue. Le procès va se tenir aux Assises de Loire Atlantique à partir du 21 juin prochain et deux positions vont s’affronter : un meurtre calculé selon la partie civile, même si l’accusation n’a pas retenu la préméditation ou alors l’accident absurde, une bagarre qui aurait très mal tourné,  selon la défense ? A vous de juger après lecture.

By |juin 16th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

onze − deux =