Maud Ventura : Mon Mari

//Maud Ventura : Mon Mari

Maud Ventura : Mon Mari

Par MAB

« Quand j’ai rencontré mon mari, j’ai tout de suite su qu’il serait un époux potentiel» écrit l’ héroïne de ce roman à la première personne. « Il avait tout ce qu’il fallait – le milieu social, les bonnes études, la situation professionnelle, l’élégance. La carrure d’un mari pour moi et celle d’un père pour nos enfants ». Et de fait, depuis quinze ans, cette quadragénaire qui se décrit elle-même comme « très belle » a une vie de petite bourgeoise parfaite. Deux métiers (enseignante d’anglais et traductrice) qui lui laissent du temps, la plus belle maison du lotissement, deux enfants (une fille et un garçon) et cet homme idéal qu’elle continue à harceler et manipuler d’amour ! Tout et pourtant… Mon Mari est le premier ouvrage de Maud Ventura, 28 ans. Un roman étonnant du début à la fin. L’héroïne et son conjoint n’y ont pas de prénom, sans doute pour donner au récit le ton neutre de l’analyse sociologique. Le procédé narratif, lui, s’apparente à un journal intime tenu sur sept jours du lundi au dimanche, pour accompagner cette étude sociologique d’une multitude de tous petits faits vrais. Des anecdotes insignifiantes en apparence. Mais destinées à alimenter une réflexion psychologique assez maligne sur les relations amoureuses dysfonctionnelles. Et surtout une écriture rapide et facile de pseudo roman à l’eau de rose pour surprendre et dérouter jusqu’au retournement final.« Manipulera bien qui aimera le dernier !», pourrait être la conclusion paradoxale de ce roman d’excès d’amour dont le rythme haletant, l’ironie et les provocations flirtent par moment avec le thriller. Savoureux. Prix du premier roman français 2021.

 

By |novembre 27th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

12 − 7 =