Severance

//Severance

Severance

Par Ph.D

MC Solaar

Le Pitch

Mark Scout (Adam Scott) travaille pour Lumon Industries, où il dirige une équipe dont les employés subissent une opération chirurgicale de séparation entre leurs souvenirs liés à leur vie professionnelle et ceux liés à leur vie privée. Cette expérience risquée de l’équilibre entre travail et vie personnelle est remise en cause lorsque Mark se retrouve au cœur d’un mystère qui le forcera à affronter la vraie nature de son travail… et la sienne.

Ce qu’on en pense

Ben Stiller est aux manettes des six premiers épisodes de cette série SF dans laquelle certains employés de services sensibles d’une puissante firme industrielle acceptent de se faire poser un implant électronique  qui dissocie leurs souvenirs professionnels de leurs souvenirs privés. Lorsqu’ils prennent leur poste, chaque matin d’alters, ils oublient tout de leur vie d’exters. Et lorsqu’ils repartent le soir, tous souvenir de leur travail sont effacés. Le procédé convient parfaitement à Mark Scout (Adam Scott, étonnant mix de Tom Cruise et de Bernard Menez) , le nouveau responsable du service de raffinement des macrodonnées (RMD) qui ne se remet pas du deuil de son épouse et savoure les journées passées sans que le moindre souvenir de la disparue ne vienne le hanter. Les soirées sans souci professionnel sont aussi une bénédiction pour lui et ses collègues (Zach Cherry, John Turturo).  Jusqu’au jour où son chef de service, qui est aussi son meilleur ami,  manque à l’appel et où il doit former une nouvelle stagiaire (Britt Lower) particulièrement rétive,  qui regrette amèrement d’avoir accepté l’opération et ne songe qu’à s’enfuir. Quelques jours plus tard, son ami reprend contact avec lui dans le monde extérieur: il a réussi à faire réinitialiser sa mémoire et veut dénoncer ce que trafique Lumon IndustriesMark va devoir renoncer à faire l’autruche et affronter la réalité.   La force de Severance (dissociation)  tient autant à son concept intrigant, qu’à la description d’un univers professionnel déshumanisé, à son esthétique glacée et à un casting hollywoodien (Patricia Arquette, John Turturo, Christopher Walken…). Contrairement à de nombreuses séries basées sur un high concept ( La Corderécemment) , celle-ci tient ses promesses jusqu’au bout, en gagnant en profondeur à chaque épisode. Une excellente recrue pour Apple TV+ 

By |février 25th, 2022|Categories: Séries|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

2 × un =