Chantal Thomas :  Journal de nage 

//Chantal Thomas :  Journal de nage 

Chantal Thomas :  Journal de nage 

Par MAB

Chantal Thomas, romancière à succès des « Adieux à la Reine » a grandi dans le bassin d’Arcachon. Depuis, l’eau, qu’elle soit douce ou salée, a toujours été son refuge et son terrain d’inspiration. Dans « Souvenirs de la marée basse » (2017 ) premier volume de son autobiographie de nageuse, elle racontait d’ailleurs avoir hérité de sa mère Jackie, ce goût pour l’élément aquatique. Avec « Journal de nage », qu’elle écrivit jour après jour durant l’été 2021, elle plonge à nouveau dans le grand bain. Le confinement, y écrit-elle, l’avait poussée à «l’hypocondrie et la paranoïa » lui avait « blanchi la peau et ramolli les muscles. Bref, l‘avait « séparé de son corps et éloigné de l’envie du dehors ». D’où, une fois la liberté retrouvée, cet irrépressible besoin de se laver de la pandémie en plongeant dans la Méditerranée. Elle le fit depuis Nice et la bien nommée Baie des Anges. Le lieu même où sa mère Jackie finit ses jours. Ce « Journal de nage » est un délice. De fragments en souvenirs, Chantal Thomas y dit non seulement « l’étonnante douceur de l’eau , l’abandon à une immensité qui se charge de vous et de vos ressources de plaisir ». Non seulement « La grâce féminine de la nage indienne ». Mais relate une multitude de choses vues et entendues. Plonge dans le paysage en compagnie des mouettes. Fait le portrait de quelques baigneuses. Tente de comprendre ses rêves aquatiques. Mêle hier et aujourd’hui et accompagne ses sensations et visions des histoires d’eau d’écrivains célèbres qui l’ont précédée, notamment Franz Kafka et Paul Morand. Rien de cuistre chez cette académicienne. Au contraire, les jours relatés en bord de mer sont si fluides et si universels qu’il faut les suivre en se laissant bercer de ses propres souvenirs. Puis, les pages achevées, aller tout simplement nager. 

By |juillet 10th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

3 × cinq =