Jack White : Boarding House Reach

//Jack White : Boarding House Reach

Jack White : Boarding House Reach

Il ne faut certainement pas attendre de Jack White un classique album de chansons. Il n’en faisait déjà pas du temps des White Stripes, ce n’est pas aujourd’hui, après les épisodes Raconteurs et  Dead Weather,  qu’il va s’y mettre. Propriétaire de son label et de son studio d’enregistrement, le gars est aujourd’hui dans la position d’un Prince rock, capable d’enregistrer et de publier ce qui  lui plait, quand ça lui plait, au kilomètre. On ne s’étonnera donc pas si son nouvel album paraît sorti d’un laboratoire d’expérimentations rock dans lequel un savant fou aurait essayé de croiser rock indé, Led Zeppelin, rock FM, country rock  et Queen. Le son est ENORME, les guitares sont bidouillées dans tous les sens, il y a du synthé partout et presqu’aucune chanson au format classique. Pourtant, le truc n’est jamais rebutant, ni ennuyeux. Ce type est tellement doué que, même totalement déconstruites, ses chansons arrivent encore à vous accrocher l’oreille. On est prêt à parier que quand on aura épuisé le plaisir de la simple découverte,  on les aimera pour de bon et qu’en concert elles sonneront du feu de Dieu.

By |avril 14th, 2018|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

8 + dix =