Playstation 5

Playstation 5

Par Cédric Coppola

La nouvelle a de quoi ravir tous les gamers : La Playstation 5, nom de code PS5 débarque sur notre ce jeudi 19 novembre, bravant tous les aléas causés par le reconfinement. Un monstre de puissance qui a rencontré un succès fracassant puisque tout le stock de précommandes a été vidé en quelques minutes sur l’ensemble des sites marchands. Un raz de marée prévisible et comparable à celui du modèle précédent sorti fin 2013. Pour ceux qui n’ont pas réussi à l’obtenir, un mince espoir existe le jour J avec un reassort prévu en e-commerce. Inutile par contre de la chercher dans le commerce pour se l’offrir à Noël… La prochaine livraison ne devrait avoir qu’à la fin de l’hiver ou au début du printemps… Lors de ce lancement, Sony a mis en vente non pas un mais deux modèles. Ainsi la version Standard (tarifée à 499 euros) intègre un Blu-Ray, indispensable pour regarder sa collection de films ou acheter les jeux en magasin. Pour 100 euros de moins, le modèle « Digital » ne permet de stocker que du contenu en dématérialisé. La fiche technique est, par contre, identique. Toutes deux embarquent un processeur AMD Ryzen de 3e génération avec 8 cœurs cadencés à 3,5Ghz, un GPU Graphique de 10,3 Teraflops et 16 Go de mémoire vive. On est certes en deçà des PC dernier cri, mais le prix est beaucoup plus contenu et l’utilisation purement multimédia permet aux jeux d’être pleinement optimisés. Le disque dur en format SSD est l’une des nouveautés majeures. Ce format permet des transferts de données très rapides et donc de réduire drastiquement les temps de chargement ou la mise en route de la console. Point noir à prendre en ligne de compte : les grosses productions sont gourmandes (145 Go pour Call of Duty) et les mises à jour nombreuses. Conséquence, il est probable que la totalité des 825 Go (moins de 700 sont effectifs, en raison du logiciel système) soit remplie d’ici quelques mois. Il faudra alors jongler en installant et désinstallant certaines applications ou attendre une mise à jour permettant l’utilisation d’un périphérique de stockage externe. Niveau audio, la PS5 frappe fort grâce à un moteur qui permet une spatialisation du son en 3D. Une fonction limitée pour le moment à l’utilisation sur casque, mais qui renforce l’immersion.

Question design, la PS5 Standard est beaucoup plus volumineuse que ses consœurs. Pensée pour être positionnée à la verticale (mais ce n’est pas une obligation), elle atteint près de 40cm en hauteur (sur 26 de profondeur et 10 de largeur) pour un poids de 4,5 kilos. C’est imposant et avec son design futuriste, elle ne passe pas inaperçue. Ce choix n’est cependant pas uniquement esthétique, car il permet une meilleure ventilation ainsi que de limiter la surchauffe. Elle est aussi parfaitement silencieuse, ce qui tranche avec le bruit d’aspirateur que pouvait faire la PS4. A confirmer sur la durée cependant…. Accessoire crucial, la manette, baptisée Dualsense est une évolution notable de la Dualshock 4. Elle dispose d’une meilleure batterie, dose mieux les vibrations et les boutons gâchettes imposent plus ou moins de résistance selon les situations rencontrées. Fournie dans le bundle, la démo Astro’s Playroom met en avant toutes ces fonctionnalités de fort belle manière. Mais venons-en à l’essentiel : les jeux. L’idée est de s’appuyer sur un large catalogue où l’on retrouve des licences très populaires. Les nouvelles aventures de Kratos dans God of War ou le second épisode de la saga Horizon ont par exemple été annoncés. Mais lors du lancement, deux titres ont retenu notre attention. A savoir Spiderman Miles Morales, qui met à l’honneur l’homme araignée dans un Manhattan enneigé et le remake de Demon’s souls, où l’on dirige un spectre en quête de vengeance. Des tours de force technique qui ont déjà de quoi occuper des dizaines d’heures… Enfin, impossible de ne pas aborder la question de la rétrocompatibilité (le fait de pouvoir faire tourner des logiciels achetés sur les anciennes bécanes). Une fonction logiquement très appréciée. Et bonne nouvelle, la grande majorité des titres PS4 fonctionne sur PS5, dans les meilleures conditions. Une bonne occasion de (re)faire certains classiques !

By |novembre 19th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

2 × quatre =