Elvis Costello: Hey Clockface

//Elvis Costello: Hey Clockface

Elvis Costello: Hey Clockface

Par Ph.D

Contrairement à Paul McCartney, avec lequel il a souvent collaboré, Elvis Costello n’a pas fait son disque de confinement tout seul chez lui. Au contraire, il est parti en Islande enregistrer les titres les plus rock et à Paris pour mettre en boite (en deux jours !) neuf titres avec un groupe de jazz. Le résultat pourrait être déséquilibré,  mais ce n’est pas le cas. On regrette quand même un peu qu’il n’ait pas choisi d’explorer plus avant la veine rock de l’excellent  “No Flag” (voir en vidéo la version française, en duo avec Iggy Pop), mais les ballades sont si bonnes que l’album s’écoute en boucle, comme un disque de Noël. Sorti dans cet ordre chronologique,  Hey Clockface trouve exactement sa place entre le nouveau McCartney et le dernier Dylan.

By |décembre 20th, 2020|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

dix-neuf + seize =