Mon Amie Adèle

//Mon Amie Adèle

Mon Amie Adèle

Par Phil Inout

Le pitch

A Londres, Louise (Simona Brown) jeune mère célibataire commence une liaison adultérine avec David (Tom Bateman), un homme marié qui se révélera être son nouveau patron. Dans le même temps, elle  se prend d’amitié pour l’épouse de David,  Adèle (Eve Hawson), rencontrée par hasard. Plus elle fréquente l’un et l’autre, plus Louise se demande quels terribles secrets ces deux-là peuvent cacher derrière l’apparence d’un mariage heureux et d’un train de vie fortuné ?

Ce qu’on en pense

Surfant sur la vague Little Big Lies/Little Fires Everywhere, voici la nouvelle série à suspense girlie de Netflix. Un scénario d’adultère classique qui flirte avec le fantastique avec une des deux héroïnes sortant d’un asile, une autre victime de crises de terreur nocturne,  un mari/patron/amant psychiatre qui ne lésine pas sur la prescription de pilules, un petit ami disparu, possiblement psychopathe et de drôles de hasards. Entamée comme une banale comédie romantique, dans le Londres ensoleillé des beaux quartiers, la série vire au thriller psychologique au fil des épisodes , pour finir dans le grand n’importe quoi. Si on ne regrette pas (trop) le temps passé à la regarder,  c’est surtout grâce aux deux jeunes actrices: la délicieuse Simona Brown (une découverte) et Eve Hawson,  que l’on avait découverte au cinéma dans This Must Be The Place de Paolo Sorrentino et qui n’est autre que la fille de Bono, le chanteur de U2. Elle donne à son personnage le mystère et l’ épaisseur qui manquent singulièrement au scénario. 

By |mars 1st, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

4 × 3 =