Mundaun

Mundaun

Par Cédric Coppola

Ancienne commune Suisse du canton des Grisons, Mundaun a inspiré le Studio Hidden Fields, dont la particularité est d’avoir été fondé par un seul homme : le développeur et illustrateur Michel Ziegler. Ce conte horrifique forcément personnel prend donc pour décor le folklore Alpin au moment où le héros vient enquêter sur la disparition de son grand père, lors d’un incendie de forêt. Un voyage qui ne sera pas de tout repos. En dépit de limitations techniques, dans les graphismes et l’animation, le jeu s’appuie sur une direction artistique particulière car dessiné à la main, aux nuances grisâtres. Il s’en dégage une véritable atmosphère. Il est cependant dommage que le projet n’ait pas disposé de davantage de budget pour que l’auteur puisse améliorer certains effets. Il reste malgré tout fidèle à son concept et provoque quelques sensations fortes. Pas un hasard donc si on doit gérer la peur de son personnage. En vue à la première personne et selon le concept de « simulateur de marche » consistant davantage à faire vivre une expérience plutôt que de multiplier les combats, Mundaun tient en haleine par sa narration. A plusieurs reprises on pense aux ancêtres Maupiti Island et Manoir de Mortevielle, très prisés dans les années 1990. Atypique. (Jeu testé sur PS5, également disponible sur Switch, PC, Xbox et Mac)

By |avril 2nd, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

cinq × 3 =