Love and Monsters

//Love and Monsters

Love and Monsters

Par Ph.D

Le Pitch

7 ans après une catastrophe planétaire qui a entrainé la mutation monstrueuse du genre animal, les hommes vivent terrés dans des bunkers. Lorsqu’il apprend que sa petite amie Aimee (Jessica Henwick) est toujours vivante et vit à 135 kilomètres de sa colonie, Joel (Dylan O’Brien) décide de partir la rejoindre. Pour cela il lui faudra braver mille dangers et combattre des monstres plus effrayants les uns que les autres…

Ce qu’on en pense

Sorti l’an dernier en VOD, Love and Monsters débarque sur Netflix et c’est une bonne nouvelle pour les abonnés de la plateforme. Dans la lignée de Zombieland,  en moins gore, ce film de monstres qui mélange SF, survival , comédie d’action et romance juvénile,  leur permettra de passer un bon moment en famille. Jeune garçon à priori peu doué pour la survie, Joel (Dylan O’Brien) doit traverser un pays infesté d’animaux monstrueux et hostiles pour rejoindre son ex-petite amie Aimee (Jessica Henwick) qu’il n’a plus vu depuis 7 ans et qu’il croyait morte, comme tous ses proches. Chemin faisant, il adoptera un chien et croisera un duo de survivants plus aguerris que lui qui lui permettront de passer les premières épreuves (et l’attendront à la montagne pour une possible suite) . Rythmé, drôle et plein de bons sentiments, le film du Sud Africain Michael Matthews est un conte initiatique qui peut se voir comme une métaphore de la pandémie et qui donnera du courage aux plus jeunes spectateurs pour affronter la vie et ses dangers.

By |avril 29th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quatorze − six =