Cosmic Sin

//Cosmic Sin

Cosmic Sin

Par Ph.D

Le pitch

En 2524, un groupe de guerriers et de scientifiques doit se battre pour protéger et sauver la race humaine menacée par une espèce extraterrestre hostile ayant la capacité d’infecter et de devenir les hôtes d’un corps humain.

Ce qu’on  en pense

Le quantique, c’est fantastique ! En portail, ça permet à des extra terrestres de se téléporter instantanément à 600 millions d’années lumières de leur galaxie natale pour envahir une colonie terrestre. En bombe (Q Bomb in english) , c’est idéal pour les renvoyer d’où ils viennent. En film, ça coûte pas cher en effets spéciaux et ça permet de boucler une saga spatiale en moins d’une heure trente. Bruce Willis maitrise parfaitement la technique : il ne fait qu’apparaître, tel son propre hologramme, dans cet authentique nanar,  où il est pourtant censé joué un général ayant envoyé quelques milliards d’âmes ad patres pour gagner une guerre et qui, depuis, culpabilise un  petit peu. L’arrivée inopinée d’extraterrestres hostiles, s’exprimant par grognements et vomissant de l’acide, pourrait lui offrir sa rédemption. Pour le réalisateur (un grand mot), par contre, il ne devrait en exister aucune : son film est la plus pourrie des séries Z de l’espace qu’on puisse voir actuellement toutes plateformes confondues. Un nanar quantique !  

By |juin 7th, 2021|Categories: Cinéma|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

15 + six =