Twist à Bamako

//Twist à Bamako

Twist à Bamako

Par J.V

Le pitch

1962. Le Mali goûte son indépendance fraîchement acquise et la jeunesse de Bamako danse des nuits entières sur le twist venu de France et d’Amérique. Samba (Stéphane Bak),   le fils d’un riche commerçant, vit corps et âme l’idéal révolutionnaire : il parcourt le pays pour expliquer aux paysans les vertus du socialisme. C’est là, en pays bambara, que surgit Lara (Alicia Da Luz Gomes), une jeune fille mariée de force, dont la beauté et la détermination bouleversent Samba. Samba et Lara savent leur amour menacé. Mais ils espèrent que, pour eux comme pour le Mali, le ciel s’éclaircira…

Ce qu’on en pense

Comme Le Promeneur du champ de Mars (sur François Mitterrand) et Une histoire de fou (sur l’Arménie), Twist à Bamako s’inscrit dans la veine “historique” des films de Robert Guédiguian. Il  permet au cinéaste Marseillais de poser pour la première fois sa caméra en Afrique pour un film certes toujours militant (il y est question de révolution socialiste) mais résolument romanesque,  voire sentimental.   Stéphane Bak (Elle, The French Dispatch) et Alicia Da Luz Gomes sont filmés avec beaucoup d’empathie et d’humanité dans des rôles et des situations complexes,  où s’opposent modernité et traditions. Le cinéma de Robert Guédiguian voyage bien en dehors de l’Estaque.

By |mai 28th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

13 − dix =