Obi-Wan Kenobi

//Obi-Wan Kenobi

Obi-Wan Kenobi

Par Ph.D

MC Solaar

Le Pitch

Dix ans après la fin tragique d’Anakin Skywalker et la défaite des Jedis, Obi-Wan Kenobi (Ewan McGregor) se cache sur la planète Tatooine où il veille de loin sur le fils d’Anakin, Luke confié à une famille de fermiers. Lorsque la jeune princesse Leia (Vivien Lyra Blair), confiée à une autre famille sur une autre planète, est enlevée, Obi-Wan est appelé pour la retrouver. Il tombe ainsi dans le piège tendu par une Inquisitrice Sith (Moses Ingram) qui s’est juré de le capturer

Ce qu’on en pense

Après The Mandalorian et Boba Fett, Disney continue de décliner l’univers Star Wars en série. En l’occurrence,  “décliner” est le mot juste tant le traitement est inférieur même aux plus mauvais films de la saga. On est pourtant curieux, au départ,  de retrouver Ewan McGregor dans le rôle d’Obi-Wan Kenobi, dix ans après qu’il a  vaincu Anakin Skywalker dans La Revanche des Sith. Traumatisé par la défaite des Jedis et la mort supposée de son apprenti, Obi Wan déprime grave. Il se cache sur Tatooine où,  après sa journée comme ouvrier d’usine, sa seule occupation est d’aller surveiller à distance l’éducation du  petit Luke qui grandit heureux dans la ferme des parents auxquels il a été confié. Ceux-ci refusent les visites du triste tonton et on les comprend. Sa mine de chien battu suffit à vous coller le bourdon…  Heureusement, une Inquisitrice de l’Empire fait une fixette sur Obi Wan qu’elle veut à tout prix livrer à Dark Vador pour grimper dans la hiérarchie impériale. Pour l’obliger à se débusquer,  elle fait enlever la petite Leia (une petite peste qui raisonne comme une adulte et se révèle une vraie tête à claques) qu’elle sait avoir un lien avec Obi Wan. Celui ci  déterre donc,  non pas la hache de guerre,  mais son sabre laser (qui ressemble furieusement à un chandelier) et repart en guerre (des étoiles), tout en doutant sévèrement de ses pouvoirs de Jedi après une décennie d’inactivité et ruminations moroses.  En résulte un western-polar de l’espace en 6 épisodes qui se traînent lamentablement, quand ils ne sombrent pas dans le ridicule. Même les fans hard core de la saga devraient éviter de s’infliger cela. 

By |juin 2nd, 2022|Categories: Séries|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

un × un =