Irma Vep

//Irma Vep

Irma Vep

Par Phil Inout

Le Pitch

Mira (Alicia Vikander) est une star de cinéma désabusée à la fois par sa carrière et sa rupture récente. Elle arrive en France pour incarner Irma Vep dans un remake du classique français du film muet, « Les Vampires ». Au fur et à mesure du tournage, Mira réalise que les frontières entre elle-même et le personnage qu’elle joue commencent à s’estomper et à fusionner…

Ce qu’on en pense

Découverte à Cannes 2022, la première série d’Olivier Assayas pour HBO adapte son propre film de 1996 (également présenté à Cannes), dans lequel Maggie Cheung jouait une star asiatique embauchée pour tourner en france un remake des Vampires de Louis Feuillade, un film muet de 1915. Elle cède ici la place à Alicia Vikander (Tomb Raider, Jason Bourne…),  dans le rôle d’une jeune star hollywoodienne venue chercher à Paris une nouvelle crédibilité en tournant avec un auteur torturé   (Vincent Macaigne) une série inspirée du même film. Entre romance, drame et comédie meta sur le cinéma, la série installe le spectateur dans les coulisses du tournage et met en parallèle  les images du film de Feuillade avec celles tournées par l’équipe dirigée (?) par Vincent Macaigne, au sein de laquelle on retrouve le ban et l’arrière ban du cinéma français (Vincent Lacoste, Nora Hamzawi, Hyppolite Girardot, Jeanne Balibar, Antoine Reinartz, Michèle Clément…).  Olivier Assayas va au bout de son obsession pour le film de Feuillade et s’interroge sur le format (film-long ou série ?),  en recyclant pas mal  d’éléments de ses propres films (Sils Maria et Personal Shopper, en plus d’Irma Vep) . C’est bavard, intello, ironique, cinéphile et souvent drôle,  mais peut-être un peu trop référencé pour accrocher un plus large public que celui du cinéaste. Les spectateurs américains d’HBO ont dû trouver ça « So chic ! »,  mais légèrement « Boring »…

By |septembre 14th, 2022|Categories: Séries|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

5 × quatre =