Sifu

Par Cédric Coppola

Paru en début d’année sur PS5, Sifu déboule sur Switch. Fondé en 2015 par des anciens membres d’Ubisoft, le studio Sloclap s’était illustré avec Asbolver, un jeu de combat original. Cette fois, les artistes parisiens changent d’atmosphère et rendent hommage au Kung-Fu dans un jeu hardcore où la maîtrise de soi est indispensable pour espérer voir défiler le générique de fin. Sous l’apparence d’un beat’em all en 3D très référencé aux films d’action made in Hong Kong, notre disciple, bien décidé à venger son maître mort sous ses yeux, fait parler sa technique face à des hordes d’ennemis au cours de cinq niveaux variés, comme un repère de dealers ou un musée. Le gameplay, articulé sur un système d’esquives et de contres ne laisse aucune place à l’erreur et les échecs à répétition font partie intégrante de l’expérience. Chose peu banale, chaque mort fait vieillir le personnage et lorsqu’il dépasse les 70 balais, retour à la case départ. Seule une partie de la progression est conservée comme les indices, certains coups spéciaux et les raccourcis débloqués. Venir à bout d’un niveau est gratifiant… Seul hic, l’âge acquis est conservé, ce qui pousse à recommencer une partie pour ne pas partir avec un malus lors de la suite des évènements. Par cette approche radicale, qui n’est pas sans rappeler les productions From Software, Sloclap ne laissera donc personne indifférent… Y compris dans sa direction artistique assez picturale. Une très bonne pioche donc, même si cette version Switch accuse plusieurs problèmes techniques (graphismes et fluidité) comparée à son homologue PS5 (Jeu testé sur Nintendo Switch)

 

By |décembre 18th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

9 − 3 =