Vortex

//Vortex

Vortex

Par Phil Inout

Le Pitch

2025. Capitaine de police judiciaire à Brest, Ludovic (Tomer Sisley) a perdu il y a 27 ans l’amour de sa vie, Mélanie (Camille Claris). La mère de sa fille Juliette (Anaïs Parello) est morte dans ce qui semblait être un accident… Mais soudain, grâce à une faille temporelle qui s’ouvre à l’intérieur d’une scène de crime reconstituée en réalité virtuelle, ils peuvent communiquer entre 1998 et 2025! Ludovic prévient Mélanie qu’elle va mourir dans 11 jours.  Mais la sauver d’une mort certaine, cela signifie que Ludovic risque de perdre sa vie au présent, celle qu’il a mis tant de temps à reconstruire : sa nouvelle femme, Parvana (Zineb Triki) et leur fils Sam (Maxime Gueguen)

Ce qu’on en pense

Au premier épisode, on se dit qu’on ne va pas y arriver : trop invraissemblable. Le commissariat où travaille le héros ressemble à un start-up de haute technologie,  avec une salle de réalité virtuelle ultra-perfectionnée. L’action est censée se dérouler en 2025, mais même en 2150 la police française ne disposera sans doute pas d’un tel luxe d’équipement ! Sans parler de la faille temporelle qui s’ouvre pendant que Ludovic (Tomer Sisley vieilli puis rajeuni numériquement) examine une scène de crime située sur la plage même où sa femme Mélanie (Camille Claris) a trouvé la mort 27 ans plus tôt, et qui lui permet de communiquer avec elle 4 jours avant sa mort… N’empêche : une fois qu’on a admis le postulat de départ, on veut voir la suite. La bonne idée de la série est, en effet, que chaque modification du passé change le présent du héros, contrairement à la plupart des fictions sur les voyages temporels qui créent plutôt des réalités alternatives. A chaque épisode, Ludovic  voit ainsi sa vie transformée par les actions que Mélanie entreprend pour sauver sa peau dans le passé. L’enquête pour retrouver le meurtrier, qui pourrait être un serial killer, se double donc d’une intrigue sur les tripatouillages de l’espace temps et se triple même d’un drame conjugal : remarié et heureux en ménage, le héros s’aperçoit vite que s’il parvient à sauver son ex, il perdra sa nouvelle femme et sa vie actuelle. Un sacré dilemme !  Ce bel édifice scénaristique (appuyé sur une réalisation nerveuse et un casting impeccable, avec des effets spéciaux qui savent rester discrets) s’écroule dans le dernier épisode, mais on a tenu jusque-là sans s’ennuyer. Série-évènement du début d’année sur France 2, Vortex (rien à voir avec le film éponyme de Gaspar Noé) est intégralement disponible sur Salto.

By |janvier 5th, 2023|Categories: Séries|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

8 − 8 =