Simone

Simone

Par Ph.D

Le pitch

Le destin de Simone Veil, son enfance, ses combats politiques, ses tragédies. Le portrait épique et intime d’une femme au parcours hors du commun qui a bousculé son époque en défendant un message humaniste…

Ce qu’on  en pense

Spécialiste du gros biopic à la françaiseLa Môme,  Grace ), Olivier Dahan était un choix tout désigné pour réaliser celui de Simone Veil. Il s’y est attelé avec d’autant plus de détermination que sa famille a connu les camps et qu’il est,  comme Elsa Zylberstein qui a porté le projet, trés attaché au « devoir de mémoire ». Bien meilleur que celui de Grace Kelly, ce portrait de la ministre qui a défendu le droit à l’IVG, la dignité des femmes en prison, les malades du Sida et le Parlement Européen (dont elle fut la première présidente) est trés réussi. Il embrasse, dans un ordre non chronologique,  toute la vie de Simone Veil,  de son enfance niçoise à ses derniers combats politiques,  pour former le « voyage du siècle »  annoncé par le sous-titre. Le final, sur le retour à Auschwitz, est particulièrement poignant et montre bien où la femme politique a puisé sa détermination à défendre les plus faibles. Rebecca Marder l’incarne avec fougue la jeune Simone et Elsa Zylberstein dans la deuxième partie de sa vie,  avec force postiches, maquillage et mimétisme. Ce n’est pas ce qu’on préfère dans le film,  mais on peut difficilement lui reprocher d’avoir voulu, à toute force, rendre hommage à cette femme admirable que fut Simone Veil.

By |février 15th, 2023|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

5 × 1 =