Rolling Stones : Hackney Diamonds

//Rolling Stones : Hackney Diamonds

Rolling Stones : Hackney Diamonds

Par Ph.D

Maere

Venant de rockeurs octogénaires, il faut d’abord saluer la vitalité, l’enthousiasme et l’énergie dont déborde Hackney Diamonds, énième opus des Rolling Stones et leur premier de chansons originales depuis 18 ans. On ne peut, hélas, pas en dire autant de l’inspiration du duo Mick Jagger-Keith Richards,  toujours pas revenue depuis 40 ans. A peine deux  chansons dignes de ce nom (« Dreamy Skies » et « Sweet Sounds of Heaven  » ) sur les 12 que compte le nouvel album et aucune, évidemment,  qui puisse se comparer à leurs classiques. Pour le reste les Glimmer Twins (Jagger-Richards pour les intimes) auraient aussi bien fait de demander à ChatGPT de leur composer « un album qui ressemble à un mélange de Dirty Works  (du Stones de fond de tiroir surproduit) et d’un album solo de Mick Jagger (aucune unité)« .  A la première écoute, on s’amuse à deviner sur quels titres jouent Elton John (« Live By the Sword  »  et sa partie de piano endiablée) , Stevie Wonder (pas trouvé) et Paul McCartney ( « Bite My Head Off  » un punk-rock parodique du premier album des Clash sur lequel le bassiste des Beatles enfonce la pédale fuzz). Pour Lady Gaga on sait déjà : elle manque perdre un poumon sur « Sweet Sounds of Heaven « .  A la deuxième écoute… Quelle deuxième écoute ? On est déjà passé à autre chose.

By |septembre 20th, 2023|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

trois × cinq =