Nice : Henri Dauman

//Nice : Henri Dauman

Nice : Henri Dauman

Par Ph.D

Après Robert Doisneau, c’est à un autre grand photographe français que le musée de la photographie de Nice rend hommage avec The Manhattan Darkroom, retrospective du travail d’Henri Dauman (1933-2023). Installé au Etats-Unis,  où il a débuté sa carrière de reporter photographe dans les années 60, Henri Dauman n’a pas connu la même notoriété que certains de ses collègues, rattachés à de prestigieuses agences photographiques. Probablement,  parce qu’il est resté jusqu’au bout un indépendant qui travaillait à son compte sans se soucier de sa postérité. Débordé de travail  (il a collaboré avec les plus grands journaux américain), Dauman n’a jamais eu le temps, ni le désir d’exposer. Il a fallu attendre 2014 pour qu’une rétrospective lui soit consacrée à Paris et dans sa ville natale de Chalons sur Saône. Il a alors été le premier surpris de l’intéret manifesté par le public pour ses images. Elles sont pourtant formidables ! Quelques-unes, comme celles de l’enterrement de John F Kennedy,  sont même rentrées dans l’histoire du photoreportage. Basé à New York, Dauman a photographié les stars qui y séjournaient, avant même qu’elles ne deviennent vraiment célèbres, créant ainsi avec elles des liens durables. Ce fut le cas notamment avec Elvis Presley (qu’il a accompagné en train jusqu’à Graceland à son retour de service militaire) ou avec la jeune Marilyn Monroe.  Les vedettes françaises et européennes de passage à New York se pressaient devant son objectif. Il a aussi accompagné l’éclosion du pop art et photographié Warhol lors de la fameuse exposition fondatrice du mouvement. Sur le tournage du Mépris (film dans lequel il fait une apparition), Dauman photographie BB dans toute sa grâce féline et un Godard presque souriant.  L’exposition comporte 170 photographies, toutes plus épatantes les unes que les autres. Notre préférée :  celle d’Yves St Laurent saisi dans une rue encombrée de Manhattan lors de sa première visite au Etats-Unis. Il était encore quasi inconnu, la photo est en plan large et pourtant, on ne voit que lui.

By |février 14th, 2024|Categories: Expositions|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

un × deux =