NBA 2K22

NBA 2K22

Par Cédric Coppola

Depuis l’arrêt (ou la suspension) de NBA Live d’Electronic Arts, 2K Sport détient le monopole des jeux de Basket. Une situation qui pouvait laisser croire que la boite étasunienne allait se reposer sur ses lauriers. Heureusement, il n’en est rien et, après un passage à la Next Gen réussi l’an dernier, qui s’appuyait sur un tout nouveau moteur aux graphismes et animations sans failles, cet opus 2022 se devait d’être celui de la confirmation. Et bonne nouvelle, c’est le cas. En premier lieu, 2K Sports a corrigé quelques bémols tels les jeux de lumière et les reflets qui étaient omniprésents. Le rendu visuel est donc légèrement plus sobre, et les champions sont criants de réalisme, avec une modélisation quasi-parfaite. Chacun d’entre eux se reconnaît au premier coup d’œil, y compris dans le style de jeu. Sur le parquet, le changement le plus notable est celui de la défense. L’IA répond mieux et effectuer des contres est beaucoup, mais alors beaucoup plus facile. Résultat marquer un point depuis la raquette devient un véritable travail de fond, où il faut isoler le dunker. Une modification qui demande de revoir ses habitudes. Mais comme tout n’est pas parfait, on note encore une trop grande facilité à isoler ses shooters à trois points… Le déséquilibre est encore de la partie. Vivement donc, que 2K règle une fois pour toutes cette problématique. Là est le secret pour livrer la simulation ultime. Au rayon des modes de jeu, peu d’évolution. On note donc la possibilité d’effectuer un championnat en compagnie de toutes les équipes existantes ou ayant existé, celle de se prendre pour un manager avec une foule de données à gérer, de faire un match simple juste pour le fun… Comme attendu les deux gros morceaux sont la Carrière et le Myteam. Dans le premier cas, il faut créer son double virtuel et le faire devenir une star. Le bon point, c’est que ce dernier évolue dans une ville plus vivante que jamais avec des PNJ qui donnent des missions à accomplir. Le principe des saisons, avec des objets à débloquer en temps limité est aussi introduit. En somme tout est fait pour qu’on y passe des heures. Même chose pour le Myteam avec ses cartes à collectionner, ça regorge de défis et un principe de Draft, avec des formations aléatoires apporte du sang neuf. Le 3 vs 3, les 5vs5, en ligne et hors ligne sont toujours présents et les bonus à gagner très nombreux. Reste que dans les deux cas la présence des fameux VC/MT qui se gagnent au compte-goutte est à prendre en considération. A moins de passer à la caisse… Une méthode qui gangrène aujourd’hui, la plupart des jeux de sport. (Jeu testé sur PS5)

By |octobre 3rd, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

un × un =