Naomi Krupitsky : La famille

//Naomi Krupitsky : La famille

Naomi Krupitsky : La famille

Par MAB

Début des années trente, à Brooklin. Un quartier déshérité de New-York, où se sont réfugiées de nombreuses familles italiennes. C’est là que sont nées Sofia et Antonia, voisines de palier et amies inséparables. Elles ont 5 ans au début de cette histoire palpitante  puis auront 10 ans, quinze ans dans leurs années de lycée et deviendront adultes au début de la guerre. L’une est volcanique, désordre, rebelle. L’autre est discrète, appliquée et disciplinée. Mais elles sont d’autant plus proches que leurs pères font le même métier et que  chaque dimanche, après la messe, leurs deux tribus s’entassent dans une seule voiture, pour traverser le pont de Brooklyn et aller déjeuner chez « Oncle Tommy » le grand et gros patron. Leur job? « De l’import-export » et basta prétendent les hommes qui au mot Mafia, préfèrent celui de « Famille ».  Les femmes, elles, cuisinent les cannelloni. Attendent un mari qui en rentrant chantera une berceuse sicilienne à leur fille. Savent mais ne disent rien.  Jusqu’à la nuit où Carlo, le père d’Antonia, meurt mystérieusement pour avoir voulu  échapper à l’emprise du clan maléfique ! A la fois roman d’apprentissage et passionnante fiction naturaliste, ce premier ouvrage de l’américaine Naomi Krupitsky, est curieusement sorti trop discrètement en France alors qu’il a été encensé aux Etats-Unis. Bien écrit et bien traduit, riche de personnages attachants et de moments historiques mémorables, il décrit sur plus de vingt ans un monde opaque et terrifiant vu uniquement à travers le regard des femmes. D’où cette délicatesse et cette finesse dans l’analyse des liens qui entravent et unissent tous ces êtres. Passionnant !  Un conseil : mettez cette « famille » dans le sac de plage.

By |juillet 7th, 2023|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

onze − 1 =