Angoulême 2023 : Palmarès

//Angoulême 2023 : Palmarès

Angoulême 2023 : Palmarès

Par Marie Aimée Bonnefoy

Maere

Le 16e Festival du Film Francophone d’Angoulême (FFA) s’est tenu du 22 au 27 août et a constitué, comme chaque année, le temps fort de la rentrée cinématographique. Onze films de qualité y étaient en compétition et la plupart ont été primés. Tous dans l’humain et la tolérance. Des valeurs défendues par le cinéma francophone en général et par le FFA en particulier. Il n’est guère étonnant que ce soit Le temps d’aimer  qui ait remporté le Valois de Diamant: c’est un mélo assumé. Il fait revivre vingt ans d’après- guerre. Montre deux destins contrariés par cette époque de violence et de préjugés. Du cinéma grand public, ample et romanesque bouleversant en son entrée en matière et poignant en sa chute. Sortie en salles le 29 novembreRien à redire, non plus, sur le fait que Vincent Lacoste ait reçu pour ce rôle le Valois d’interprétation masculine. Il le mérite,  car il a gagné en maturité et le prouve dans un jeu tout en retenue. Mais le jury présidé par Laetitia Casta aurait pu donner cette récompense à un acteur moins consacré : William Lebghil, par exemple. Que ce dernier se console : le film dans lequel il donne toute sa mesure en fils de mère bipolaire – La vie de ma mère (sortie le 6 mars 2024– a reçu le très envié prix du public ! Celui qui compte le plus de votants de tous âges. En revanche , les étudiants, eux, ont été plus sensibles à Rien à perdre de Delphine Deloguet (sortie le 23/11). Sans doute parce que les démêlés d’une mère qui tente de récupérer son jeune fils placé en foyer, leur parle davantage. Quant à Rosalie (24 janvier 2024) , que l’on voyait sur le podium, il a reçu le Valois  de la musique et celui, très prévisible,  de l’interprétation féminine pour l’éclatante Nadia Tereszkiewicz dans une marquante composition de femme à barbe. Enfin, le prix de la mise en scène et celui du scénario sont allés à deux films à l’univers singulier: le premier est le très esthétique et tortueux film belge  Augure (15/11) de Baloji et le second – notre petit favori – l’enchanteur La fiancée du poète de Yolande Moreau. Sortie en salles le 11 octobre.

.

By |août 28th, 2023|Categories: Cinéma|Tags: |0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

1 × 4 =