Enlightened

Enlightened

Par Phil Inout

Le pitch

Auto-destructrice et colérique de nature, Amy (Laura Dern) fait un burn out au bureau et part à Hawaii suivre une thérapie de groupe. Elle en revient totalement illuminée (“enlighted”),  décidée à faire le bien autour d’elle et à trouver la paix dans une vie meilleure. Hélas, ses belles résolutions vont se heurter aux ambitions contraires de ses collègues de travail, à la défiance de sa mère (Diane Ladd) et à la force d’inertie débonnaire de son ex mari toxico (Luke Wilson)… 

Ce qu’on en pense

Annulée au bout de deux saisons, cette série HBO datée de 2011 trouve une seconde chance sur OCS grâce à la pandémie de Covid qui booste la demande de fictions sur les plateformes de streaming. Une aubaine pour les fans de Laura Dern (Big Little Lies, Jurassic Park...) puisque l’actrice a coécrit et produit la série et la porte totalement sur ses osseuses épaules. Elle y joue une grande bringue un peu fofolle, employée dans un grand groupe industriel,  qui part en quenouille sous la pression après son divorce, suit une thérapie de groupe qui la rend encore plus dingo aux yeux de ses collègues, dégringole de plusieurs échelons dans sa boite et finit par partir en guerre contre la société capitaliste,  à la manière d’une moderne Don Quichotte en jupons. Portrait tragicomique d’une serial loseuse, Enlighted est souvent plus dérangeant que drôle.  Mais la série mérite d’être vue en entier, pas seulement pour la performance de Laura Dern, qui est de tous les plans,  mais pour ce qu’elle dit du monde du travail et de la société d’aujourd’hui. Elle n’a pas pris une ride depuis 2011.

By |février 19th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

1 × un =