Nellcote : la véritable histoire

//Nellcote : la véritable histoire

Nellcote : la véritable histoire

 

Par Philippe DUPUY

Véritable “monument historique du rock”, depuis son occupation par les Rolling Stones à l’été 1971 (lire ici), la villa Nellcote à Villefranche sur mer fait partie intégrante de la mythologie stonienne, en partie grâce aux centaines de photos prises à l’époque par Dominique Tarlé. Alors à peine majeur, le photographe a passé presque autant de temps dans la maison que ses locataires légitimes,  Keith Richards et sa compagne Anita Pallenberg, qui avaient offert de l’héberger le temps de faire ses photos. Six mois après, il y était encore !  C’est donc fort logiquement vers lui que s’est tourné Benoît Jarry lorsqu’il s’est agi d’illustrer le beau livre historique qu’il consacre à la villa avec sa sœur Florence Viard : “Je connaissais ses photos comme tout le monde et  j’espérais le convaincre de nous en confier une ou deux, raconte l’ancien journaliste de RMC, passionné d’histoire et de musique. Il a sauté sur l’occasion pour revenir à Villefranche,  où il n’avait plus mis les pieds depuis l’époque. On a parlé pendant cinq heures et non seulement il a accepté d’illustrer le livre mais, en plus, il a écrit la préface !“. Entamé comme une enquête historique sur les différents propriétaires de la villa Nellcote (dont un rescapé du Titanic) , le livre a ainsi pris une tournure nettement plus rock’n’roll,  avec un long développement sur le séjour des Stones qui ravira les fans du groupe. Mais les amateurs d’histoire locale y trouveront aussi leur compte car on y apprend beaucoup de choses. Benoît Jarry et sa soeur Florence n’ont pas écumé pour rien les archives départementales et les bibliothèques pendant deux ans : “Retracer l’historique complet de la villa fut une enquête au long cours,  pleine de rebondissements et de surprises, se souvient l’ancien journaliste. On a, par exemple,  découvert qu’il existait des liens étroits entre la villa et l’hôtel du Parc Impérial à Nice , construit par les mêmes promoteurs,  Eugène Thomas et Benoît Gay“. Il semble, par contre, que l’occupation de la villa par la gestapo pendant la guerre (rapportée par Keith Richards dans ses mémoires) ne soit qu’une légende : “On n’a rien trouvé qui en atteste, affirme Jarry. Mais il n’est pas exclu que des soldats allemands aient habités quelques temps la maison. Cela expliquerait que Dominique Tarlé y ait retrouvé une malle militaire contenant des médicaments“. Le livre s’achève sur le dernier propriétaire de la villa,  Viktor Rashnikov. Le millardaire Russe, propriétaire d’un des plus grands yachts du monde (Ocean Victory), l’a acquise en 2007 pour la modique somme de 83 millions d’euros et en a profité pour acheter aussi la villa d’à côté (Les Figuiers),  moyennant quelques dizaines de millions supplémentaires. Cela lui a permis d’agrandir le parc en fusionnant les deux propriétés,  au prix de travaux pharaoniques.  Mais Nellcote n’est plus à une folie près !

 

 

[

By |avril 20th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

9 − deux =