Disgea 6

Disgea 6

Par Cédric Coppola

Zed le zombie n’est pas content. Excusez du peu mais un grand méchant, Death-Structor vient de capturer sa sœurette. Comme on peut s’y attendre, notre mort-vivant va quitter son quotidien pour aller la délivrer. Tel est le point de départ, on ne peut plus simple, de Disgea 6 , un tactical RPG qui à l’instar de ses aînés s’appuie sur un humour déjanté et des graphismes colorés pour tenter de séduire les gamers. Petit point technique : ce nouveau volet passe à la 3D. Une évolution plutôt discrète mais qui démontre la volonté de Nippon Ichi Software de faire évoluer sa série. On n’atteint pas les standards de la Switch, mais c’est très propre et la direction artistique, inspirée fait qu’on adhère au périple de Zed. Bien que l’on retrouve certains éléments classiques du genre, comme le déplacement sur un certain nombre de cases et des combats au tour par tour, certains éléments du gameplay sont plus originaux. Le meilleur exemple est le concept de réincarnation. A chaque échec contre son grand ennemi, Zed se retrouve propulsé dans un nouveau sous-monde peuplé de mécréants. Pas de panique : la puissance reste intacte et le Karma récolté permet à l’anti-héros d’améliorer ses compétences. Autre bon point : une option permet d’automatiser les affrontements. De quoi permettre à son avatar de mieux se préparer au combat en glanant de l’expérience, sans trop se fatiguer. Disponible en exclusivité sur Switch, Disgea 6  à défaut d’être un indispensable, s’inscrit dans la lignée des précédents titres, en améliorant sensiblement l’accessibilité. Le jeu regorge de bonnes idées et possède une durée de vie très correcte. Parfaitement adapté aux courtes ou moyennes sessions, traduit en français et taillé pour le nomadisme, le titre est une valeur sûre, qui s’adresse donc autant aux fans de la saga qu’aux néophytes. (Testé sur  Nintendo Switch)

 

 

By |juillet 24th, 2021|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

17 + 2 =