(Photo Marion Butet)

Maere

Par  Ph.D

Rue Bonaparte à Nice, une enseigne emblématique chasse l’autre. Fermé en juillet, Le Déli Bo est devenu Peixes en octobre. Peixes 2, puisque l’enseigne originale reste ouverte rue Jacques-Médecin (ex-rue de l’Opéra). Au menu : poisson cru et cuit, en ceviche, carpaccio et tartare, dans une ambiance brasserie-écailler chic. Aux murs, du blanc et du bleu. Au plafond,  un poulpe géant, oeuvre du carnavalier Cédric Pignataro. La déco intérieure, grand bar retro-éclairé compris,  est signée Julia Condro de Maison Maju. Pour cette ouverture le patron de Peixes, Loïs Guenzati, s’est associé à son chef, Pierre Lorenzo et à l’incontournable Philippe Canatella. Un trio forcément gagnant.  Ouvert fin octobre,  Peixes 2 a repris la formule de Peixes 1 : la cuisine fonctionne en continu tous les jours (sauf le dimanche), de midi à 22 heures. Sans réservation:  premier arrivé, premier placé et premier servi ! Succès oblige, il faut parfois patienter plus d’une demi-heure pour obtenir une table en salle ou en terrasse,  mais cela vaut la peine d’attendre. L’accueil est souriant et chaleureux, le service trés pro et la cuisine digne d’un gastro au tarif brasserie. Un festival de saveurs marines, dans le cru comme dans le cuit. La nouvelle adresse incontournable du port de Nice.