Licorice Pizza

//Licorice Pizza

Licorice Pizza

Par Ph.D

Le pitch

En 1973, dans la vallée de San Fernando, Alana Kane (Alana Haim) 25 ans et l’adolescent Gary Valentine 15 ans (Cooper Hoffman) vivent une drôle de romance “underage”

Ce qu’on en pense

Auteur d’authentiques chefs d’œuvre  ( Magnolia, There Will Be Blood, The Master, Phantom Thread…),  Paul Thomas Anderson signe avec Licorice Pizza une romance qui cache son jeu sous ses dehors légers. Dans une reconstitution du Los Angeles des seventies qui vaut celle de Once Upon a Time… In Hollywood (Tarantino), Licorice Pizza (étrange titre)  file sa petite histoire d’amour en montrant, l’air de rien,  comment les femmes ont été utilisées sans vergogne par les hommes pour faire aboutir leurs petits projets (monter un business, se faire élire, baiser… ) et avec quelle générosité elles ont fait mine de ne pas s’en apercevoir. A l’image du personnage incarné par Alana Haim,  chanteuse du groupe Haim qui , plus encore que  Gary Hoffman ( digne fils du regretté Philip Seymour Hoffman, acteur fétiche de Paul Thomas Anderson), est l’héroïne de cette chronique maline et tendre sur la fin de l’innocence. Comme cela se passe entre Encino et Studio City,  on croise Sean Penn en vieille star qui refuse de raccrocher,  Bradley Cooper, en coiffeur-producteur cinglé de Barbra Streisand, Tom Waits et d’autres figures hollywoodiennes hautes en couleurs de l’époque dans leur propre rôle,  comme le père de Leonardo DiCaprio. La BO est géniale,  mais ce sont Alana Haïm et ses soeurs qui donnent au film son côté sexy et rock’n’roll. On remercie PTA de les avoir converties au cinéma et on espère les revoir très vite à l’écran.

By |juin 5th, 2022|Categories: ça vient de sortir|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

quinze − 10 =